Faits divers
URL courte
Par
4330300
S'abonner

Alors que certains métiers sont déjà durement frappés par la crise sanitaire, un habitant d’Orléans travaillant dans la restauration et resté sans activité a été victime du confinement sur un autre chapitre: il s’est vu infliger une amende de 300 euros pour avoir laissé sa voiture garée à la même place pendant plus de sept jours.

Le reconfinement imposé dans le cadre de la deuxième vague de Covid-19 qui frappe de plein fouet la France a fait naître une situation sortant de l’ordinaire à Orléans. Ainsi, un habitant de la ville, un jeune pâtissier qui travaille dans un restaurant et qui se retrouve par conséquent déjà «pénalisé» par la fermeture de son établissement, apprend que son véhicule a été emmené à la fourrière, relate France Bleu.

«Je tombe des nues, déclare le jeune homme. Je me suis garé […] à quelques encablures de chez moi. Je respecte scrupuleusement les consignes sanitaires en ne sortant pas de mon appartement parce que j'espère que le confinement prendra fin le plus tôt possible afin que je puisse retravailler. Et là, je me retrouve avec l'équivalent de trois amendes sans attestation!»

En effet, confiné chez lui et n’ayant aucune raison de sortir, il n'a pas déplacé sa voiture depuis le 30 octobre. Or, la loi interdit de laisser son véhicule à la même place de stationnement pendant plus de sept jours. La règle n’étant pas respectée, il s’est vu infliger une amende de 300 euros, alors que son auto s’est retrouvée à la fourrière.

«C'est n'importe quoi»

Désespéré, le pâtissier a appelé la police municipale, poursuit France Bleu.

«La personne que j'ai eue m'a dit que j'étais en faute et que j'aurais dû déplacer ma voiture. Et quand je lui ai demandé quelle case il fallait cocher dans ce cas pour l'attestation de sortie, elle m'a répondu: l'activité physique! C'est n'importe quoi.»

Dans ce contexte, il s’est dit étonné que la «règle des sept jours pour le stationnement à la même place» n'ait pas été assouplie pendant le confinement.

«En évitant de sortir, j'estime avoir eu un comportement civique, et me voilà sanctionné», a indiqué le jeune homme.

Il n’a pourtant pas baissé les bras et a adressé une lettre au maire d'Orléans.

«J'espère que comme moi, il trouvera cette situation plus qu'improbable et qu'il fera un geste», a-t-il noté.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
fourrière, véhicule, amende, confinement, Nouvelle-Orléans
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook