Faits divers
URL courte
Par
237150
S'abonner

Cinq ans après avoir mortellement percuté une fillette de huit ans dans le Nord, le conducteur qui était alors mineur et sans permis a été condamné à trois ans de prison ferme, indique La Voix du Nord. Les autres prévenus qui avaient pris la fuite avec le chauffard après le drame ont écopé d’un an de prison.

Après avoir mortellement percuté en voiture une fillette de huit ans dans le Nord en 2015, un jeune conducteur a été condamné à trois ans de prison et est ressorti libre du tribunal, rapporte La Voix du Nord.

Le drame est survenu le 21 novembre 2015 à Saint-Pol-sur-Mer, ancienne commune associée actuellement à Dunkerque. Accompagnée par sa mère, l’enfant était en train de traverser un passage piéton lorsqu’une Renault Clio l’a fauchée à pleine vitesse.

Quatre mineurs et un majeur se trouvaient à bord de la voiture. À l’exception de ce dernier, qui était également propriétaire du véhicule, tous ont pris la fuite. Au moment des faits, le conducteur était âgé de 16 ans et donc sans permis de conduire.

Peines prononcées

D’après une enquête, du cannabis et une bouteille de vodka ont été trouvés dans la voiture. Après avoir été placé en détention provisoire, le prévenu qui était au volant a été jugé pour homicide involontaire et délit de fuite.

Poursuivis pour non-assistance à personne en danger, les trois autres adolescents avaient été laissés libres sous contrôle judiciaire. Cependant, ils ont été emprisonnés par la suite pour d’autres affaires.

Cinq ans après la tragédie, les mis en cause ont été jugés par le tribunal pour enfants. Le conducteur a été condamné à trois ans de prison ferme avant de ressortir libre du tribunal, alors que le parquet avait réclamé la même durée de peine assortie d’une incarcération immédiate à l’audience. Les autres prévenus ont écopé d’un an de prison ferme.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
enfants, décès, mineurs, véhicule, prison
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook