Faits divers
URL courte
Par
5247
S'abonner

Une soirée clandestine impliquant environ 200 personnes a eu lieu dans la nuit du 28 au 29 novembre dans un bâtiment désaffecté de l’Isère. Les gendarmes ont dressé une centaine de verbalisations pour non-respect des mesures de confinement. Le propriétaire des lieux a porté plainte.

Une rave party a été organisée dans la nuit du 28 au 29 novembre dans une entreprise désaffectée du centre-ville de Saint-Marcellin, en Isère, rapporte France Bleu. Environ 200 personnes s’y sont retrouvées.

Les voisins, gênés par le bruit, ont prévenu les gendarmes, selon le média. Une quarantaine de militaires ont alors surveillé le déroulement de la soirée avant de faire évacuer les lieux.  

Le propriétaire porte plainte

D’après France Bleu, ils ont effectué une centaine de contrôles et de verbalisations pour non-respect du confinement et pour conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants.

En outre, il s’est avéré que les fêtards n’avaient pas l’autorisation du propriétaire des lieux. Ce dernier a déposé une plainte.

Une enquête a été ouverte pour retrouver les organisateurs.  

Lire aussi:

La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Emmanuel Macron pourrait annoncer le 3e confinement ce mercredi, selon le JDD
Tags:
plainte, gendarmes, confinement, fête, soirée, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook