Faits divers
URL courte
Par
168
S'abonner

Un rassemblement de supporters du FC Nantes réclamant le départ du président du club, Waldemar Kita, a été marqué par des incidents entre manifestants et CRS, lesquels ont fait usage de gaz lacrymogène.

Des affrontements ont eu lieu ce dimanche 13 décembre entre des CRS et des supporters du FC Nantes exigeant le départ du président du club, Waldemar Kita, selon de nombreuses vidéos partagées sur les réseaux sociaux.

​Plus de 300 supporters nantais se sont réunis aux abords du stade de La Beaujoire, environ deux heures avant le match opposant le FC Nantes à Dijon pour la 14e journée du championnat de France, selon L’Équipe.

​Les supporters ont ainsi répondu à un appel à manifester lancé sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #KitaOut, précise Ouest France.

​Les manifestants portaient des banderoles «Kita, cette fois c’est fini» et scandaient «FC Kita, on n’en veut pas».

​Ils ont en outre critiqué Mogi Bayat, agent et intermédiaire influent du FC Nantes.

Gaz lacrymogène sur le périphérique

Une vingtaine de fourgons de CRS ont été stationnés devant l’entrée au parking du stade.

​Les CRS ont repoussé les supporters à coups de grenades lacrymogènes dont certaines ont atterri sur le périphérique voisin, au milieu des voitures.

​Les supporters ont lancé des fumigènes et des poubelles contre les forces de l’ordre.

​D’après L’Équipe, les affrontements se sont plus tard déplacés de l'autre côté du stade, derrière la tribune Océane.

#KitaOut

De nombreux supporters nantais dénoncent depuis des années la gestion de Waldemar Kita, l’accusant notamment de faire trop confiance à l’agent Mogi Bayat. Waldemar Kita a déjà renvoyé 14 entraîneurs depuis son arrivée en 2007, rappelle l’agence France-Presse.

Le rassemblement de ce dimanche s’est tenu quelques jours après le licenciement de l’entraîneur Christian Gourcuff suite à la défaite du FC Nantes face à Strasbourg (4-0) le 6 décembre. Le club nantais, qui n’arrive pas à remporter une victoire depuis début novembre, se trouve à la 14e place de Ligue 1.

Le match Nantes-Dijon du 13 décembre s’est terminé sur le score nul de 1-1. L’adjoint de Gourcuff, Patrick Collot, assurera l'intérim pour les quatre matches encore à disputer en décembre.

Lire aussi:

La France signale plus de 22.000 nouveaux cas de Covid-19, soit le 4e jour consécutif de hausse
Martine Wonner affirme à tort que la Garde républicaine a démissionné et ne veut plus protéger Macron
Olivier Véran explique quand le gouvernement mettra fin au pass sanitaire
Tags:
football, gaz lacrymogènes, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), Nantes, FC Nantes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook