Faits divers
URL courte
Par
5274
S'abonner

Selon le directeur de la communication du Comité des constructeurs français d'automobiles, même «durant les crises des années 1990 ou 2000, on n'est jamais tombés en dessous de 1,7 million» d'unités écoulées.

Torpillé par la crise sanitaire, le marché automobile français s'est effondré de 25,5% en 2020, régressant à son niveau de 1975, selon des chiffres officiels publiés le 1er janvier.

Quelque 1,65 million de voitures particulières neuves ont été mises en circulation l'année dernière, contre 2,2 millions en 2019, a précisé le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Même «durant les crises des années 1990 ou 2000, on n'est jamais tombés en dessous de 1,7 million» d'unités écoulées, a déclaré à l'AFP le directeur de la communication du CCFA, François Roudier.

Le secteur a été victime de la fermeture des concessions et des usines pendant le premier confinement au printemps, et plus largement de l'attentisme des consommateurs sur fond de grave crise économique.

Les fabricants français PSA (Peugeot, Citroën, Opel) et Renault ont légèrement mieux résisté que le marché, mais leurs livraisons ont tout de même été amputées respectivement de 25,1% et 24,9% par rapport à 2019, tandis que les constructeurs étrangers ont vu leurs immatriculations se contracter de 26,1%, selon le CCFA.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Tags:
PSA, automobile, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook