Faits divers
URL courte
Par
61934
S'abonner

Des policiers de la BAC ont interpellé deux employées de la RATP qui livraient de la drogue à domicile durant le couvre-feu à Paris, entièrement habillées de leur tenue professionnelle.

Deux employées de la RATP ont été interpellées ce samedi 9 janvier dans le centre de Paris, durant le couvre-feu, rapporte Actu 17. Les deux agents avaient conservé leur tenue professionnelle pour livrer de la drogue à domicile.

Les femmes qui se déplaçaient dans une Peugeot 308 ont été repérées par des policiers de la BAC, qui ont décidé de procéder au contrôle du véhicule. «La conductrice n’avait pas sa ceinture de sécurité et une forte odeur de cannabis se dégageait de l’habitacle», raconte Actu 17.

Cocaïne, MDMA, herbe de cannabis

La jeune femme au volant, âgée de 34 ans, est vite passée aux aveux. Avec sa passagère de 28 ans, elle était en pleine livraison de drogue durant le couvre-feu: «une méthode couramment appelée Uber shit dans le jargon policier», qui s’est propagée notamment sur fond de confinement et de couvre-feu. Les deux femmes ont reconnu qu’elles étaient bien des agents de la RATP.

Interpellées, elles ont remis aux policiers deux pochons de cocaïne, deux pochons de MDMA et un sachet d’herbe de cannabis qu’elles transportaient. En outre, elles avaient chacune sur elle une bombe lacrymogène. Les deux complices ont été placées en garde à vue.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Ramadan au Maroc: non-musulmans et non-pratiquants réclament la liberté de «dé-jêuner» en paix
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
drogue, Brigade anti-criminalité (BAC), RATP, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook