Faits divers
URL courte
Par
264818
S'abonner

«Je veux dire toute mon affection et mon respect pour cette chaîne que j'ai contribué à développer et à faire grandir». La journaliste Ruth Elkrief quitte BFM TV. Elle a été l'un des moteurs de la montée en puissance de la chaîne durant ces 15 dernières années.

Ruth Elkrief, journaliste de BFM TV depuis sa création en 2005, quitte la chaîne d’info en continu. C'est la direction qui l’a annoncé ce mardi 9 février.

«Nous saluons le parcours remarquable de Ruth Elkrief au sein de notre chaîne. Le lancement de BFMTV en 2005, l’émission “19h, Ruth Elkrief” pendant 10 ans, les plus grandes interviews, les débats présidentiels...Ruth a participé à l’Histoire de BFMTV, nous lui témoignons notre amitié et nous lui souhaitons beaucoup de réussite pour la suite», précise le message rédigé par Alain Weill, Arthur Dreyfuss, Hervé Béroud et Marc-Olivier Fogiel.

​Ce mail relayé sur Twitter, notamment par le journaliste au Parisien Benoît Daragon, contient également la révérence de Ruth Elkrief:

«Je veux dire toute mon affection et mon respect pour cette chaîne que j'ai contribué à développer et à faire grandir, rédaction, techniciens, maquilleuses et tous ceux qui ont partagé ces moments avec moi. Une page se tourne pour moi après 15 ans de grand bonheur professionnel et de grands succès collectifs, au cours desquels j'ai beaucoup donné et beaucoup reçu», confie-t-elle.

15 années passées à l'antenne

Dès la création de la chaîne en 2005, Ruth Elkrief était l'un des rares visages connus de l'antenne. Elle a participé à plusieurs débats des primaires, de gauche comme de droite, et même à un débat entre des candidats à la présidentielle en 2017.

À la fin de la saison dernière, elle a arrêté son émission quotidienne, après dix années passées à la tête de la tranche 19-20 heures.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
journalistes, BFMTV
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook