Faits divers
URL courte
Par
1230
S'abonner

L’enquête menée dans le cadre du vol d’un coffre-fort à Cirey-sur-Vezouze (région Grand Est) a établi l’implication de l’ancien maire de Mousson, Jean-Pierre Maurer, visé pour blanchiment et recel de vol aggravé. L’ancien élu a été placé sous contrôle judiciaire.

Jean-Pierre Maurer, ex-maire de Mousson (Meurthe-et-Moselle), a été mis en examen mardi 16 février pour blanchiment et recel de vol aggravé, rapporte L’Est Républicain.

Des faits établis après que les enquêteurs de la gendarmerie ont fait le lien entre une voiture volée à Badonviller dans la nuit du 6 au 7 mai 2019, et le vol d’un coffre-fort dans la même nuit dans une maison située à Cirey-sur-Vezouze.

Dans le coffre découvert cette nuit-là par la brigade de recherche de Lunéville dans la voiture calcinée, il y avait quelques bijoux, des documents divers et de nombreux bons au porteur qui ont permis d’identifier non seulement le voleur du coffre, un membre de la communauté des gens du voyage, mais aussi l’ancien maire de Mousson.

Il reconnaît les faits

Selon l’enquête, Jean-Pierre Maurer a présenté à l’encaissement, en août et octobre 2019, 67 bons au porteur pour un montant de 168.252,83 euros. Les enquêteurs ont révélé de nombreux virements effectués de compte à compte suite à l’examen de 43 comptes bancaires.

Placé en garde à vue, il a reconnu avoir reçu ces bons de la part de l’auteur du vol, membre de la communauté des gens du voyage. Le juge d’instruction a placé sous contrôle judiciaire l’ancien maire jusqu’ici inconnu des services de police. Quant au voleur, il a été interpellé et placé en détention provisoire.

Lire aussi:

Pass sanitaire dans les transports: entrée en vigueur «entre le 7 et le 10 août»
Biden a choisi Mark Gitenstein comme ambassadeur des USA à l'UE
Ce nouveau dispositif chinois censé faire accélérer avions et fusées hypersoniques
Tags:
vol, blanchiment d'argent, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook