Faits divers
URL courte
Par
31211
S'abonner

En état d’ébriété, un squatteur s'est un peu trop laissé aller devant des policiers intervenus à Tournefeuille, près de Toulouse. L’homme a été condamné à huit mois de prison.

Une unité canine a été envoyée mardi 16 février rue de Belbèze, à Tournefeuille, où plusieurs individus avaient forcé l’entrée d’une maison pour s’y installer, relate La Dépêche.

Si la patrouille a été accueillie sans trop d’agressivité par les squatteurs, l’un d’eux s’est violemment opposé aux policiers, tentant de leur donner des coups tout en proférant des insultes.

Arrivé au commissariat central, il a «craché un peu partout, a continué à insulter les policiers qu'il a essayé, en vain, de frapper avant de décider de montrer son appareil génital à l’assistance en verbalisant des propositions très sexuelles», raconte le journal.

Des excuses vaines

Alors que ses copains d’infortune ont été laissés libres, l’homme de 27 ans s’est retrouvé au tribunal correctionnel de Toulouse, six policiers ayant déposé plainte contre lui.

Jugé en comparution immédiate, dessaoulé (le jour des faits, il avait bu au moins quatre litres de bière), il s’est excusé, mais a quand même été condamné à huit mois de prison et placé en détention.

Lire aussi:

L’incident avec la marine russe près de la Crimée filmé depuis le destroyer britannique – vidéo
Tensions navales au large de la Crimée: à quoi jouent les Britanniques?
Au Québec, les mesures sanitaires poussent des expats français à partir, «mais surtout pas en France!»
En Espagne, la «maurophobie» tue et révolte
Tags:
intervention, police, Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook