Faits divers
URL courte
Par
81310
S'abonner

Après avoir été contrôlé le 20 janvier sous l’emprise d’alcool, un quinquagénaire a essayé de proposer deux jours plus tard 4.000 euros aux gendarmes pour mettre fin à la procédure lors de sa convocation à la gendarmerie. Une tentative qui s’est soldée par un échec.

Un homme d’une cinquantaine d’années a tenté de corrompre le 22 février les gendarmes en leur offrant 4.000 euros en petites coupures lors de sa convocation à la gendarmerie de Rosporden (Finistère), rapporte Ouest-France.

Avec cette somme, il voulait faire annuler une infraction commise samedi 20 janvier à Scaër. Il avait été contrôlé alors qu’il conduisait alcoolisé et avait donc dû laisser sa voiture sur place pour regagner son domicile à pied.

Une tentative infructueuse

À la suite de cette tentative de corruption, l’homme a été placé en garde à vue. Le 23 février, le tribunal de Quimper l’a condamné à six mois de prison avec sursis, à deux ans de mise à l’épreuve, à 100 euros d’amende et à l’annulation de son permis de conduire.

En outre, il a vu ses 4.000 euros confisqués et saisis car ils sont considérés comme un avoir criminel.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
corruption, gendarmerie, Finistère, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook