Faits divers
URL courte
Par
173657
S'abonner

Pour la troisième fois de la semaine, des violences urbaines ont éclaté à Fréjus, en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Des policiers ont été la cible de projectiles. Des dégâts matériels sont à déplorer.

La ville de Fréjus a de nouveau été secouée par des émeutes, pour une troisième nuit de tensions en une semaine, rapporte Actu17. Dans la soirée du dimanche 28 février, un attroupement d’une quarantaine d’individus s’est en effet formé dans le quartier de La Gabelle, au mépris du couvre-feu.

Des individus ont mis le feu à des poubelles. Ils ont ensuite tenté d’endommager une caméra de surveillance, d’abord à l’aide d’un pneu en flammes, puis en utilisant des cocktails Molotov et des mortiers d’artifice, comme le montre une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

La police attaquée et détroussée

Ces dégradations ont entraîné l’intervention des forces de l’ordre qui ont été prises à partie par la quarantaine d’individus. Elles ont été la cible de tirs de mortiers et de divers projectiles. Un de leurs véhicules a été détérioré: les délinquants ont cassé le pare-brise et volé une radio qui se trouvait à l’intérieur.

Les policiers ont dû faire usage de grenades lacrymogènes et de LBD pour disperser leurs agresseurs. Aucun blessé n’est à déplorer. L’enquête a été confiée au commissariat de Fréjus. Il n’y a pour l’heure pas eu d’interpellation.

Sur Facebook, le maire David Rachline (RN) dénonce le «désengagement de l’État» sur les questions de sécurité, soulignant avoir déjà alerté le ministre de l’Intérieur sur le sujet il y a plusieurs mois. Il a demandé l’envoi de renforts de police, ajoutant qu’une plainte pour tentative de meurtre serait déposée.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Tags:
tir au mortier, cocktail Molotov, Alpes-Maritimes, police, agression, insécurité
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook