Faits divers
URL courte
Par
3415
S'abonner

Une fête clandestine organisée dans une salle privée durant la nuit de samedi à dimanche, dans l’Oise, a réuni une centaine de participants. 71 d’entre eux ont été verbalisés par les gendarmes. Le parquet a ouvert une enquête.

Les gendarmes sont intervenus vers trois heures du matin, dans la nuit du 6 au 7 mars, pour mettre fin à une soirée clandestine organisée dans une salle privée de Mortefontaine-en-Thelle (Oise), rapporte Le Courrier picard.

Près d'une centaine de personnes participaient à cette fête. 71 ont été verbalisées pour non-respect du couvre-feu.

Les forces de l'ordre ont été alertées par un voisin dérangé par le bruit, précise Le Parisien.

La préfecture condamne

Une enquête a été ouverte «pour travail dissimulé par dissimulation d'activité et mise en danger de la vie d'autrui», a précisé la procureure de la République de Beauvais, Caroline Tharot.

«La verbalisation des 71 personnes concernées illustre la fermeté que nous avons demandée aux forces de l'ordre pour sanctionner ces agissements irresponsables alors que notre situation sanitaire est fragile», fait savoir la préfecture de l'Oise, citée par le quotidien. Elle «condamne ces agissements».

Selon l'agence Santé publique France, 382 personnes ont été hospitalisées dans le département de l’Oise du 24 février au 3 mars, dont 53 en réanimation (+20%). Le taux d'incidence est de près de 294 nouveaux cas pour 100.000 habitants (+3%), avec 956 décès dus au Covid-19.

Lire aussi:

«Pas le droit de marcher sur leur trottoir»: le tournage d’une série Netflix à Paris pose problème aux habitants
Manifestations anti-pass sanitaire: la liberté de la presse «entravée»
Empoisonnement présumé de Navalny: les services secrets russes connaissent «une partie de la vérité»
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Tags:
Oise, soirée, couvre-feu
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook