Faits divers
URL courte
Par
16366
S'abonner

La police a placé en garde à vue un jeune homme qui s’est présenté dans la basilique Notre-Dame de Nice le 20 mars pour interrompre la messe matinale avec des cris de soutien pour ses «cousins musulmans». L’incident s’est déroulé dans le lieu de culte où trois personnes avaient été tuées au couteau en octobre dernier.

Un individu de 25 ans environ a été interpellé le 20 mars à Nice après avoir interrompu l’office de 11 heures de la basilique Notre-Dame, rapporte Nice-Matin.

Selon le quotidien, l’homme a lancé: «Je soutiens mes cousins musulmans», en faisant référence à l’attentat qui avait eu lieu le 29 octobre dernier dans le même lieu de culte.

Le sacristain a rapidement alerté le standard de la police municipale.

Le média indique que le jeune homme a été placé en garde à vue pour «apologie du terrorisme». Les premiers éléments ont constaté que le fauteur de trouble n’était pas armé.

La messe a été interrompue quelques minutes, causant quelque émoi.

Nice-Matin précise que la basilique est équipée d’un bouton d’urgence relié aux services du Centre de supervision urbain.

Anthony Borré, premier adjoint au maire de Nice, a à son tour remercié sur son compte Twitter les forces de l’ordre impliquées dans l’affaire.

L’attentat

Le 29 octobre, une attaque au couteau s’est produite dans la même basilique de Nice. Trois personnes ont été tuées, dont le sacristain, touché à la gorge, une femme de 60 ans également égorgée et une deuxième femme qui avait pris la fuite avant de succomber à ses blessures.

L’assaillant a été grièvement blessé par balles et conduit à l’hôpital. Il s’agit d’un Tunisien de 21 ans.

Selon le maire de la ville, Christian Estrosi, «l'auteur n’a cessé de crier "Allahu Akbar" alors qu’il était médicalisé sur place».

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
Tags:
messe, attaque au couteau, basilique, Nice, attentat, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook