Faits divers
URL courte
Par
267533
S'abonner

Un sexagénaire a été interpellé à Marseille, proférant des menaces et brandissant un couteau, rapporte La Provence. Bien que l’intervention ait été difficile, aucun policier n’a été blessé.

«Les policiers ont fait preuve d’un sang-froid à toute épreuve», décrit un proche de l’affaire à La Provence. Une interpellation particulièrement difficile a été effectuée dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 mars à Marseille. Personne n’a été blessé.

Les forces de l’ordre avaient été alertées par des hurlements, notamment des «Allahu Akbar» de la part d’un individu au niveau du boulevard Nédelec. Âgé de 64 ans, il était armé d’un couteau et s’est mis à menacer les policiers qui l’entouraient, précise le quotidien local.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre une partie de l’intervention. Malgré les injonctions des policiers, l’individu n’a pas lâché son arme. D’après La Provence, l’homme est resté debout après quatre tirs de pistolet à impulsion électrique et deux tirs de lanceur de balles de défense (LBD).

Appelée en urgence, la brigade canine est intervenue. Un premier chien est parvenu à mordre le suspect au bras, mais ce dernier a tenté de le poignardé dans le flanc. Heureusement, l’animal était protégé par son harnais en cuir. Un second chien a permis de définitivement le maîtriser.

Hospitalisé d’office

L’assaillant était inconnu des services de renseignement, mais avait déjà fait l’objet de plusieurs obligations de quitter le territoire français (OQTF). Après examen d’un médecin et d’un psychologue, il a été jugé incompatible avec une mesure de garde à vue et hospitalisé d’office. D’après les informations d’Actu17, l’enquête a été confiée au groupe d’appui judiciaire (GAJ).

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Tags:
arme blanche, interpellation, taser, LBD (lanceur de balles de défense), Marseille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook