Faits divers
URL courte
Par
217040
S'abonner

En Gironde, un gendarme a été violemment frappé alors qu’il opérait afin de faire respecter le couvre-feu. Il a été victime d’une blessure grave qui a nécessité 17 points de suture. Une enquête a été ouverte.

Effectuant des contrôles dans le cadre du couvre-feu, un gendarme s’est fait agresser le 1er avril dans la commune de La Réole, en Gironde, rapporte Sud-Ouest.

Vers 20h30 deux militaires de la brigade locale sont tombés sur un groupe d’individus en train de discuter et de consommer de l’alcool, poursuit le quotidien régional. Ils s’apprêtaient à entamer le dialogue, quand un individu a par-derrière violemment frappé au visage l’un des gendarmes.

17 points de suture

Le gendarme a été grièvement blessé avant d’être admis à l’hôpital où on lui a fait 17 points de suture autour d’une oreille, précise Sud-Ouest.

Le groupe s’est dispersé, l’agresseur prenant la fuite. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherches (BR) de la compagnie de Langon. D’après le journal, vendredi 2 avril, des membres du groupe auraient été placés en garde à vue. Les investigations se poursuivent.

Multiplication des cas d'irrespect du couvre-feu

Les forces de l’ordre font presque quotidiennement face à des réticences à l'égard de consignes gouvernementales, surtout concernant le respect du couvre-feu.

L’intervention policière pour disperser un barbecue sauvage n’a par exemple pas suffi pour empêcher de nouvelles violences urbaines qui ont récemment éclaté dans le département de 

Fin février, deux policiers avaient été blessés après avoir essayé d’interpeller plusieurs suspects dans un camp de gens du voyage près d’Agen.

Pour faire respecter les nouvelles mesures de freinage, un dispositif «important» de 6.600 policiers et gendarmes va être déployé en Île-de-France pendant ce week-end de Pâques, a annoncé ce 3 avril la préfecture de police.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Moscou répond à la Pologne en déclarant cinq diplomates personae non gratae
Tags:
contrôle, Gironde, couvre-feu, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, confinement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook