Faits divers
URL courte
Par
Policier tué à Avignon (mai 2021) (14)
5439262
S'abonner

Le jeune de 19 ans, interpellé dans le cadre de l'enquête sur l'homicide du policier Éric Masson à Avignon et considéré comme l’assassin présumé, n’est pas impliqué, affirme sa mère qui pense que les autorités «s’acharnent» sur lui.

La mère du jeune homme interpellé dimanche 9 mai dans l’affaire du policier tué à Avignon avance dans un témoignage exclusif à CNews la volonté des autorités de trouver «un coupable» pour «faire plaisir à la population».

«C'est incroyable comment ils [les policiers, ndlr] s'acharnent sur lui […]. Il leur faut un coupable, c'est tout. Il faut faire plaisir à la population», estime-t-elle.

La version de la mère

Selon elle, son fils, suspecté d’être le tireur présumé et responsable de la mort de policier Éric Masson, a dormi «à la maison» le jour des faits, mercredi 5 mai. Elle ajoute qu’il est parti et «revenu vers 21h pour le repas».

Elle le décrit comme un garçon «gentil […] timide, réservé, restant dans son coin» et qui «ne se mêle pas d'histoires comme ça».

Placé en garde à vue, l’intéressé nie les faits et corrobore la version de sa mère, indiquant qu'il se trouvait à son domicile au moment où Éric Masson a été abattu, a indiqué son avocat à France Télévisions.

L’enquête établit le contraire

L’auteur présumé des coups de feu, ainsi que son complice et un troisième homme, le chauffeur, ont été interpellés dimanche soir sur l’autoroute A9 en direction de l’Espagne. Selon France Télévisions, la police a retrouvé plus de 3.000 euros dans le véhicule. Les suspects n'étaient pas armés.

D’après des éléments de l’enquête, les deux jeunes, âgés de 19 et 20 ans, ont passé plusieurs jours dans une cave d'un quartier du sud d’Avignon.

Le tireur présumé est connu pour trafic de stupéfiants, violences en réunion et infraction à la législation sur les armes, a souligné le procureur de la République d'Avignon lors d’un point presse lundi soir.

Lundi 10 mai, une sœur du tireur présumé a été interpellée, portant ainsi le nombre d’arrestations à quatre à ce stade.

La mort d'Éric Masson mercredi 5 mai sur un point de deal en plein centre d’Avignon suscite une vive émotion à travers la France. Dimanche, une cérémonie d'hommage à laquelle plusieurs milliers de personnes ont participé a eu lieu devant le commissariat de la ville. Mardi 11 mai, Jean Castex présidera une cérémonie d’hommage national au policier.

Dossier:
Policier tué à Avignon (mai 2021) (14)

Lire aussi:

La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
«J'ai vu la pression d'un vestiaire»: des sportifs français évoquent la difficulté de révéler leur homosexualité
Cybersécurité: les données de chômeurs volées, enquête en cours à Pôle Emploi
Tags:
homicide, interpellation, drogue, Avignon, policier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook