Faits divers
URL courte
Par
18781
S'abonner

Un homme de 43 ans a été tué le 5 juin dans le Morbihan par son fils qui a ensuite diffusé la vidéo de la scène sur les réseaux sociaux. Un crime qui intervient alors que les violences intrafamiliales ne cessent d’augmenter depuis ces trois dernières années.

Un adolescent de 17 ans a tué samedi 5 juin son père à coups de couteau au domicile familial situé sur la commune de Ploeren, dans le Morbihan, avant de diffuser la vidéo de la scène sur les réseaux sociaux, indique le procureur de la République François Touron dans un communiqué livré à la presse.

Les faits se sont déroulés vers 23h30. La police en a été informée par l’agresseur lui-même. Sur place, les fonctionnaires ont retrouvé le corps d’un homme de 43 ans présentant de multiples blessures par arme tranchante.

Selon l’enquête, le jeune homme en état d’ivresse est revenu d’une soirée festive au domicile familial où son père habitait seul depuis plusieurs semaines. Ayant pris deux couteaux dans la cuisine, il a assené les coups après avoir réveillé son père qui dormait dans sa chambre.

L’autopsie effectuée lundi 7 juin a confirmé que des blessures multiples par arme tranchante avaient causé une hémorragie massive ayant conduit à son décès.

En outre, le mis en cause avait diffusé une vidéo des faits sur les réseaux sociaux à une quarantaine de destinataires. La gendarmerie a recouru à ses services techniques pour supprimer cette vidéo et une cellule d'aide psychologique a été déployée au bénéfice des destinataires de cette vidéo et de leurs parents.

Des violences intrafamiliales en cause

Interpellé et placé en garde à vue, le jeune homme a expliqué son acte par l’intention de mettre fin au «comportement agressif et violent de son père sur fond de problématique alcoolique et à la souffrance que ce comportement engendrait pour sa famille».

Le pôle criminel du parquet de Lorient a été chargé d’ouvrir une information judiciaire pour meurtre sur ascendant.

Dans le contexte de la crise sanitaire, les violences intrafamiliales (+9%) ont été en forte hausse en 2020, pour la troisième année consécutive, selon le bilan annuel de la délinquance publié le 29 avril par le ministère de l’Intérieur. Le nombre de victimes enregistrées avait augmenté de 14% en 2019 et de 10% en 2018. Au total, 131.200 cas ont été enregistrés en 2020 contre 119.800 en 2019 et 104.700 en 2018.

Lire aussi:

Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Les Républicains en tête des régionales en France, devant le RN et la gauche, selon des estimations
Tags:
violences, Morbihan, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook