France
URL courte
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
2674
S'abonner

Selon les informations disponibles au 16 novembre, au moins huit djihadistes ont perpétré des massacres dans la nuit du 13 au 14 novembre à Paris. Sept d'entre eux sont morts, le huitième est parvenu à s'enfuir.

Lundi, il a été annoncé que le fugitif a été arrêté en Belgique, mais les autorités locales n'ont pas confirmé cette information.

Les médias rapportent que les attentats de Paris auraient été organisés par un certain Abdelhamid Abaaoud (27 ans) qui avait déjà été soupçonné d'activités terroristes.

Les parcours des auteurs de ces attentats sont différents: certains sont nés en Europe, d'autres y sont arrivés comme réfugiés. Au moins six d'entre eux avaient visité la Syrie. Tout comme dans le cas des attaques terroristes de janvier 2015 (dont celle contre Charlie Hebdo), certains des protagonistes étaient liés entre eux par des liens de parenté.

Bilal Hadfi

Selon les informations préliminaires, il s'agit d'un des trois terroristes qui ont commis une explosion suicide aux abords du Stade de France au moment où le président François Hollande y suivait un match entre la France et l'Allemagne.

De nationalité belge, Bilal Hadfi (20 ans) faisait partie de la prétendue Cellule belge, groupe terroriste impliqué dans des attentats en France. Il est arrivé à Paris avec ses complices dans des voitures de location.

On sait que Bilal Hadfi avait combattu aux côtés de l'Etat islamique en Syrie où il portait les noms de guerre Abu Mujahid al-Belgiki et Bilal al-Muhajir.

Ahmad Almuhammad

Il est présumé être le deuxième des trois kamikazes qui se sont fait exploser devant le Stade de France. Telle est la conclusion qui s'impose suite à l'étude du passeport délivré au nom d'Ahmad Almuhammad qui a été découvert près de son corps.

Selon les informations disponibles, un homme répondant au nom d'Ahmad Almuhammad est arrivé en Europe début octobre avec un groupe de réfugiés syriens. On sait aussi qu'avant de se rendre en France, il avait séjourné en Hongrie et en Autriche.

L'hypothèse selon laquelle le nom indiqué dans le passeport est faux s'est confirmée. On a appris plus tard, que la police serbe avait interpellé un migrant titulaire d'un faux passeport rédigé au nom d'Ahmad al-Mohammad. Ses données personnelles étaient absolument identiques à celles d'Ahmad Almuhammad. On suppose que les deux faux passeports ont été fabriqués en Turquie.

Samy Amimour

Un des kamikazes soupçonnés d'avoir participé au massacre dans la salle de concert du Bataclan, Samy Amimour (28 ans) est né à Paris. De nationalité française, il vivait dans une banlieue parisienne et travaillait à la RATP.

En 2012, il a été accusé d'entretenir des liens avec des terroristes et de vouloir rejoindre Al-Qaïda au Yémen. Pour éviter d'être traduit en justice, il a quitté la France, ce qui a amené les autorités judiciaires à lancer un avis de recherche à son encontre.

Arrivé en Syrie, Samy Amimour s'est engagé dans les rangs de l'Etat islamique. Après les attentats de Paris, la police a interpellé trois de ses parents.

Omar Ismaïl Mostefaï

Il s'agit du deuxième des trois kamikazes présumés qui ont perpétré des massacres dans la salle de concert du Bataclan. Agé de 29 ans, il est né en France et avait la nationalité française.

Mostefaï avait à plusieurs reprises été interpellé par la police, notamment pour vols et conduite sans permis. Il vivait d'abord dans une banlieue parisienne, avant de s'installer à Chartres où il travaillait comme boulanger. Selon l'un de ses voisins, il n'avait pas d'emploi permanent.

Au début des années 2010, la police l'a soupçonné d'entretenir des liens avec des islamistes. On sait qu'en 2013, il est parti pour la Syrie via la Turquie. Après les attentats de Paris, les autorités turques ont déclaré avoir fourni à la France des informations sur Mostefaï, mais ces tuyaux étaient alors restés sans effet.

Brahim Abdeslam

Selon les informations disponibles, il s'est fait exploser à la terrasse du bistrot Comptoir Voltaire, faisant plusieurs blessés. Français, il vivait en Belgique.

Les parents d'Abdeslam ont confirmé qu'il avait passé quelque temps en Syrie. L'instruction a établi qu'il était la personne qui avait loué les voitures utilisées par les terroristes pour se rendre à Paris.

Abdelhamid Abaaoud

Ce Belge de 27 ans est présumé être le cerveau des attentats de Paris. Selon certains éléments réunis par les enquêteurs, il se trouve en ce moment en Syrie.

La police estime qu'il est impliqué dans le recrutement de djihadistes pour l'Etat islamique et dans la préparation d'attentats à travers l'Europe. Il est également soupçonné d'avoir préparé l'attaque ratée dans le train Amsterdam-Paris en août 2015 (le terroriste armé d'un fusil d'assaut avait été neutralisé par des passagers).

Au début de l'année 2015, les autorités belges ont lancé un avis de recherche contre Abaaoud soupçonné de préparer un attentat contre la police locale. Il a plus tard été annoncé que l'intéressé avait été interpellé en Grèce, mais cette information ne s'était pas confirmée.

Dossier:
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

Lire aussi:

Attentats de Paris: un suspect interpellé à Bruxelles
Le monde commémore les victimes des attentats de Paris
Attentats de Paris: deux nouveaux kamikazes identifiés
Pandémie, en continu: le PIB devrait s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre en Allemagne
Tags:
terrorisme, attentat, Belgique, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook