France
URL courte
Menace terroriste en Europe (341)
25222
S'abonner

Selon le premier ministre français, dans un contexte de menace "maximale", les forces de l'ordre déjouent des attentats "tous les jours".

Le premier ministre Manuel Valls a porté à environ 15.000, contre environ 10.000 jusqu'à présent, l'estimation du nombre de personnes radicalisées en France, en dressant un dernier bilan des filières terroristes, rapporte l'AFP.

"Nous avons près de 700 djihadistes français et résidents en France, qui combattent actuellement en Irak et en Syrie", a déclaré le chef du gouvernement, invité du "Grand rendez-vous" Europe 1/iTELE/Les Echos. Il a souligné que ce chiffre incluait "275 femmes et plusieurs dizaines de mineurs". 

"Et on peut considérer — je comprends le poids de ces chiffres — qu'il y a à peu près 15.000 personnes qui sont suivies parce qu'elles sont dans un processus de radicalisation", a ajouté le locataire de Matignon.

Le premier ministre a de nouveau averti que la menace d'attentats djihadistes visant la France était "maximale", indiquant que des attentats étaient déjoués "tous les jours", dont "au moins deux" cette semaine.

"Tous les jours, les services de renseignement, la police, la gendarmerie, tous les jours, déjouent des attentats, démantèlent des filières irako-syriennes", a indiqué M.Valls.

Une première suspecte a été mise en examen et écrouée samedi soir dans la double enquête sur un attentat avorté à la voiture piégée à Paris et sur une autre attaque "imminente" de la part d'un commando de femmes djihadistes.

Un homme a été arrêté samedi à Paris dans le cadre de la même enquête, a-t-on appris dimanche de source proche de l'enquête, rapporte Reuters.

 

Dossier:
Menace terroriste en Europe (341)

Lire aussi:

Des bonbonnes de gaz dans un véhicule suspect, cette fois-ci à Marseille
Bonbonnes de gaz: la principale suspecte avait prêté allégeance à Daech
Bonbonnes de gaz à Paris: les femmes arrêtées projetaient des "actions violentes"
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Tags:
menace terroriste, radicalisation, premier ministre, islamistes, attentat, terrorisme, hôtel Matignon, Manuel Valls, Syrie, Paris, France, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook