France
URL courte
694212
S'abonner

Une manifestation a été organisée ce samedi à Paris contre l’esclavage après que la chaîne CNN a diffusé des images montrant une vente aux enchères de migrants. Suivez l'ambiance tendue du rassemblement dans un reportage de Sputnik.

Un rassemblement spontané contre l'esclavage a été organisé ce samedi devant l'ambassade de Libye à Paris, cela après la diffusion par CNN d'images d'une vente aux enchères de migrants. La manifestation a dégénéré aux alentours de la Place de l'Etoile. Une correspondante de Sputnik s'est retrouvée au cœur de l'action.

Des affrontements ont eu lieu sur les Champs-Elysées et à proximité de la place de l'Etoile, rapportent des témoins sur les réseaux sociaux. De nombreuses images montrant la détérioration de la situation ont été mises en ligne.

Sur leurs pancartes, les manifestants réclament de mettre un terme à l'esclavage et aux camps de concentration sur le sol libyen.

Sur les Champs-Elysées, les participants ont été confrontés à une forte présence policière. Les forces de l'ordre ont recouru au gaz lacrymogène afin de disperser la foule.

Le Collectif Contre l'Esclavage et les Camps de Concentration en Libye (CCECCL) a appelé les personnes indignées et révoltées par les images de CNN à se rassembler le samedi 18 novembre rue Chasseloup-Laubat. Des centaines de participants africains, dont plusieurs rappeurs français, sont alors descendus dans la rue pour exprimer leur colère contre l'existence d'un marché aux esclaves en Libye dont la chaîne a parlé.

«Notre présence devant l'une des représentations de la Libye en France doit être un moment de recueillement à la mémoire des victimes de ces crimes contre l'humanité. Certains pourront déposer des fleurs devant l'ambassade», ont écrit les organisateurs dans leur appel.

Plus tôt dans la journée, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Paris pour se diriger vers l'Elysée et exiger le retrait des ordonnances et de «toutes les mesures antisociales» du Président français Emmanuel Macron.

Lire aussi:

Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Tags:
colère, esclavage, manifestation, violences, Libye, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook