Ecoutez Radio Sputnik
    Territoriales en Corse: les nationalistes en position de force?

    Territoriales en Corse: les nationalistes en position de force?

    © AFP 2018 PASCAL POCHARD-CASABIANCA
    France
    URL courte
    173

    Ce dimanche, la Corse vote pour le second tour des élections territoriales. On s'attend à une large victoire de la coalition nationaliste qui est déjà arrivée en tête au premier tour.

    Les Corses se rendent aux urnes dimanche pour élire la nouvelle collectivité territoriale unique qui naîtra le 1er janvier. La participation était faible à midi, 16,07% des inscrits, pour ce second tour qui devrait, sauf énorme surprise, voir triompher les nationalistes.

    Les 538 bureaux de vote ont ouvert à 08h00 et fermeront à 18h00 avec des résultats attendus en soirée. Le taux de participation était de 16,07% dimanche matin, contre 17,52% à la même heure dimanche 3 décembre pour le premier tour du scrutin, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

    A la sortie du bureau de vote où il s'était rendu dimanche matin, l'autonomiste Gilles Simeoni, tête de liste de la coalition nationaliste, cité par l'AFP, espérait «encore plus de participation, peut-être que le premier tour aura eu un effet démobilisateur, j'espère que non». L'enjeu de la participation était également souligné par Jean-Guy Talamoni, le leader indépendantiste 5ème sur la liste, qui se disait toutefois «tout à fait serein» quant au résultat de l'élection.

    Forte de son score triomphal du premier tour (45,36% des suffrages exprimés), la liste Pè à Corsica (Pour la Corse) emmenée par Gilles Simeoni est en position de conforter son score, notamment grâce au probable transfert d'une grande partie des 6,69% des voix obtenues par le petit parti indépendantiste U Rinnovu au premier tour.

    Corse
    © NASA. NASA WorldWind
    Si le U Rinnovu a refusé de négocier un rapprochement avec Pè a Corsica et n'a pas donné de consignes de vote, Paul-Felix Benedetti, sa tête de liste, s'est félicité au soir du premier tour que «les nationalistes dans leur globalité aient obtenu la majorité absolue». Il a également dit qu'à titre personnel, il voterait pour la liste de Pè a Corsica.

    Pè a Corsica devrait également bénéficier de la prime au vainqueur prévue par ce scrutin à la proportionnelle, soit 11 sièges attribués à la liste arrivée en tête au second tour.

    Les trois autres listes en course pour ce second tour des territoriales sont arrivées loin derrière au premier tour: celle de la droite régionaliste de Jean-Martin Mondoloni a obtenu 14,97% des voix devant celle soutenue par Les Républicains emmenée par Valérie Bozzi (12,77%) et celle du parti présidentiel d'Emmanuel Macron, LREM, emmenée par Jean-Charles Orsucci (11,26%).

    Lire aussi:

    Corse: triomphe des nationalistes avec 56,5% des suffrages
    Élections en Corse: la coalition nationaliste serait largement en tête
    En Corse, après l’euphorie, pour les nationalistes, tout reste à faire
    Tags:
    vote, nationalistes, élections, Corse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik