France
URL courte
341080
S'abonner

Le Président de la République a décidé de remplacer l'ambassadeur de France en Hongrie, Eric Fournier, qui avait applaudi au succès électoral de Viktor Orbán, considérant la Hongrie comme exemplaire. Des Français ne sont pas restés muets à ce sujet et se sont demandé qui serait le prochain limogé par ce «roi Macron qui sait tout».

Emmanuel Macron a pris la décision de démettre de ses fonctions l'ambassadeur de France à Budapest après que celui-ci a rédigé le 18 juin une note diplomatique dans laquelle il citait en exemple la politique migratoire de la Hongrie.

Ce document confidentiel adressé à la direction de l'Union européenne du ministère de l'Europe et des affaires étrangères et à la présidence de la République a été publié par Mediapart le 29 juin. L'ambassadeur français y donne une appréciation positive des victoires électorales consécutives de Viktor Orbán et présente la Hongrie comme un «modèle ayant su anticiper les problèmes posés par les mouvements migratoires illégaux».

Par conséquent, l'ambassadeur Fournier a été «appelé à d'autres fonctions», conformément au décret publié le 30 juin. Pascale Andréani, chef de la délégation française à la Commission intergouvernementale Tunnel sous la Manche (CIG) depuis 2015, le remplace dans ses fonctions.

Sur les réseaux sociaux, des utilisateurs se sont prononcés catégoriquement à propos de ce changement à la tête de l'ambassade de France à Budapest.

Certains ont loué sa capacité à rester sincère malgré tout, alors que d'autres ont créé une table de comparaison illustrative:

Évoquant le remplacement d'Eric Fournier avec une journaliste de Mediapart, le Président français a affirmé qu'il «ne partageait en rien» les propos de l'ambassadeur, dont la note du 18 juin suggérait que les commentateurs, surtout français, avaient développé une «magyarophobie», hongrophobie autrement dit, «par jalousie». En réponse, des utilisateurs se sont indignés:

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
«Noces ensanglantées»: dix cochons abattus clandestinement pour un mariage en Seine-Saint-Denis - photo
Tags:
internautes, réactions, critiques, note diplomatique, licenciement, démission, diplomates, ambassadeur, Eric Fournier, Viktor Orban, Emmanuel Macron, Hongrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook