France
URL courte
16231
S'abonner

Erreur humaine susceptible d’être lourde de conséquences et mettant le «pays entier en danger» - des personnalités politiques françaises, tout comme de simples citoyens, n’ont pas caché leur indignation en apprenant la nouvelle de l’erreur d’un juge d’instruction qui a conduit à la libération d’un terroriste présumé.

Depuis le mois d’avril, un terroriste présumé est en liberté. Non, il ne s’agit pas d’une évasion, mais de la conséquence d’une erreur commise par un juge d’instruction qui, comme le précisent les médias français en citant le ministère de la Justice, a oublié de renouveler sa détention provisoire. La publication de cette nouvelle a agité aussi bien une série de personnalités politiques que de simples internautes, qui ont souligné le caractère inadmissible d’une telle erreur, qui aurait pu tourner au drame.

​Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout la France, y a vu une preuve d’impuissance du système judiciaire:

​La députée du RN Mylène Troszczynski a apporté son obole, rappelant que pendant que certains juges persécutaient ses camarades, d’autres relâchaient des terroristes présumés.

Les internautes lambda avaient aussi leur mot à dire:

​D’autres ont été indignés par le fait que le juge d’instruction n’a pas été sanctionné, et ont même exigé son licenciement:

Lire aussi:

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Moscou explique la condition sine qua non de son recours à l’arme nucléaire
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Tags:
terroristes présumés, réaction, libération, réseaux sociaux, Internet, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook