Ecoutez Radio Sputnik
    Lourdes

    Une artiste crée un scandale en se dénudant au sanctuaire de Lourdes (images)

    CC BY 2.0 / Flickr/Stephen Colebourne
    France
    URL courte
    31737

    Après s'être exhibée nue devant le sanctuaire de Lourdes, la performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis sera jugée l’an prochain devant le tribunal correctionnel de Tarbes.

    L’artiste franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui s’est montrée nue pendant une procession eucharistique dans le sanctuaire catholique de Lourdes, sera jugée pour exhibition sexuelle le 19 mai 2019, annoncent des médias français. 

    ​Deborah de Robertis, 34 ans, a été interpellée après s’être dénudée le 31 août devant les fidèles. Pendant sa performance, elle s’était placée, les mains jointes et la tête couverte d'un voile bleu, devant la grotte. Des personnes étaient intervenues pour cacher sa nudité avant d’appeler la police, d’après le JDD.

    ​Une vidéo de cette performance a plus tard été supprimée par YouTube pour «non-respect des règles concernant la nudité et les contenus à caractère sexuel». L’artiste a déjà dénoncé la censure de la part du service.

    ​Le sanctuaire a condamné «cet acte d’exhibitionnisme» et a annoncé avoir porté plainte contre la femme qui comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Tarbes.

    «Nous avons appris qu’il s’agissait d’un acte prémédité́, lié à une démarche prétendument artistique […]. Nous déplorons un tel mépris de la conscience religieuse et de la liberté́ de culte. Nous exprimons tous nos regrets aux pèlerins présents, et en particulier aux familles accompagnant des enfants», a indiqué le sanctuaire dans un communiqué.

    Deborah de Robertis avait été convoquée en octobre 2017 devant le tribunal correctionnel de Paris pour exhibition sexuelle au musée du Louvre à proximité de la Joconde. Selon sa défense, l’artiste aurait voulu parler de «la place des femmes dans l'histoire de l'art».

    En 2014 et 2016, elle avait fait l'objet de deux rappels à la loi pour des performances dénudées au musée d'Orsay sous les toiles L'Origine du monde de Gustave Courbet et L'Olympia d'Édouard Manet.

    Lire aussi:

    Un clip «anti-pipi» de la mairie de Paris met la Toile en ébullition (vidéo)
    Suède: tout acte sexuel sans accord est désormais un viol
    La trigonométrie, ça devient chaud! Rencontrez le prof de maths le plus sexy (images)
    Tags:
    exhibitionnisme, exhibition sexuelle, performance, justice, Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, Deborah de Robertis, Tarbes, Lourdes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik