Ecoutez Radio Sputnik
    Mayor of Lyon Gerard Collomb waits for French presidential election candidate for the En Marche ! movement Emmanuel Macron prior to the unveil of his full programme eight weeks from election day, on March 2, 2017 in Paris.

    «Otage de Beauvau»: le rejet de la démission de Collomb met le Web en ébullition

    © AFP 2018 Lionel BONAVENTURE
    France
    URL courte
    14019

    «Une assignation à résidence», «on quitte pas le gang», «une farce grotesque»: les internautes n’ont pas mâché leurs mots en commentant le refus d’Emmanuel Macron d’accepter la démission du ministre français de l’Intérieur, qui avait proposé de quitter son poste lundi en fin de journée.

    La twittosphère est en ébullition depuis que les internautes ont appris la décision d'Emmanuel Macron de maintenir à son poste Gérard Collomb, qui avait présenté sa démission au chef d'État français le lundi 1er octobre en fin de journée.

    Certains ont ainsi estimé que le ministre français de l'Intérieur était pris en otage, étant obligé de rester à contrecœur à son poste.

    ​D'autres ont ironisé qu'il était difficile de quitter le gouvernement dans les conditions actuelles.

    ​D'autres encore ont épinglé le gouvernement, considérant qu'il s'agissait d'un «drame» pour les Français qui étaient, selon certains internautes, prêts à accepter la démission du locataire de l'Elysée.

    ​Les députés LR n'ont pas non plus tardé à réagir.

    ​Pour certains, il s'agit également de l'effondrement du système.

    ​Finalement, c'est l'ironie qui a pimenté certains commentaires.

    Auparavant, dans un entretien accordé à L'Express, le ministre de l'Intérieur avait annoncé qu'il allait présenter sa candidature à la mairie de Lyon en 2020 et qu'il allait quitter son poste avant cela pour préparer sa campagne.

    Pour rappel, au cours de l'année 2018, deux ministres français ont démissionné. En août dernier, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a annoncé sur France Inter avoir décidé de quitter le gouvernement, considérant que son action n'avait permis d'obtenir que des «petits pas» en matière environnementale. En septembre, c'était la ministre des Sports Laura Flessel qui a déclaré dans un communiqué son départ du gouvernement «pour raisons personnelles», afin de renouer avec «des engagements passés, justement tournés vers l'humain, la solidarité et la coopération internationale».

    Lire aussi:

    «Hécatombe au sein du gouvernement Macron»: le Net commente le départ de Collomb
    «Loi du plus fort», et «situation dégradée»: Collomb dresse un bien sombre bilan
    La démission de Gérard Collomb acceptée par Emmanuel Macron
    Tags:
    toile, internautes, poste, démission, Gérard Collomb, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik