Gérard Collomb a présenté sa démission, Emmanuel Macron l’a refusée, selon Le Figaro

Dans un commentaire au Figaro, le ministre français de l'Intérieur a indiqué qu’il avait proposé de quitter son poste lundi en fin de journée, mais Emmanuel Macron l’a refusé.

Mayor of Lyon Gerard Collomb waits for French presidential election candidate for the En Marche ! movement Emmanuel Macron prior to the unveil of his full programme eight weeks from election day, on March 2, 2017 in Paris. - Sputnik France
Gérard Collomb annonce son intention de quitter le gouvernement vers juin 2019
Lundi en fin de journée, Gérard Collomb a remis sa démission au chef de l’État français qui a toutefois décidé de le maintenir à son poste, a indiqué le ministre français de l'Intérieur au Figaro. Par la suite, l’Élysée a confirmé cette information, selon l’AFP.

Auparavant, dans un entretien accordé à L’Express, le ministre de l’Intérieur avait annoncé qu’il allait présenter sa candidature à la mairie de Lyon en 2020 et qu’il allait quitter son poste avant cela pour préparer sa campagne.

«Je ne serai pas ministre de l'Intérieur jusqu'à l'avant-dernier jour [avant les élections]. Je pense que les ministres qui veulent être candidats aux municipales de 2020 devraient pouvoir quitter le gouvernement après la bataille des européennes», déclare-t-il, ajoutant qu'il briguera simultanément la tête de la métropole lyonnaise.

«Si d'ici là on ne m'a pas diagnostiqué de maladie grave, je serai candidat à Lyon», a souligné le ministre français dans cette interview, précisant qu'il «mènerait les choses en accord avec le Président».

Pour rappel, au cours de l'année 2018, deux ministres français ont démissionné. En août dernier, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a annoncé sur France Inter avoir décidé de quitter le gouvernement, considérant que son action n'avait permis d'obtenir que des «petits pas» en matière environnementale. En septembre, c’était la ministre des Sports Laura Flessel qui a déclaré dans un communiqué son départ du gouvernement «pour raisons personnelles», afin de renouer avec «des engagements passés, justement tournés vers l'humain, la solidarité et la coopération internationale».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала