France
URL courte
707
S'abonner

BFM-TV a réussi à se procurer les images de vidéosurveillance de l'évasion de 2013 du braqueur Redoine Faïd qui a été interpellé mercredi dernier dans l'Oise à l'issue d'une nouvelle évasion et d'une cavale de 93 jours.

Le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi à Creil, dans l'Oise, trois mois après sa spectaculaire évasion de prison, le 1er juillet dernier. Mais il s'était déjà évadé précédemment, de la prison de Lille-Sequedin, en 2013. BFM-TV a rendu publiques ce vendredi les images de vidéosurveillance de cette évasion. Seules des photos avaient été diffusées jusqu'alors.

Ce 13 avril 2013, Redoine Faïd était incarcéré à la maison d'arrêt de Lille-Sequedin (Nord) où il se trouvait en détention préventive après un braquage raté et une fusillade qui avait coûté la vie à une policière.

À l'issue d'une préparation de plusieurs semaines, il a pris en otage quatre surveillants en utilisant une arme de poing, avant de faire sauter la porte de sortie de la prison à l'explosif. Cette opération n'avait fait aucun blessé.

La police pensait que le fugitif avait quitté la France, mais a retrouvé sa trace sur les images de vidéosurveillances d'un hôtel. L'homme était déguisé et portait une perruque, des lunettes et une barbe. Il a été finalement interpellé dans cet hôtel de Pontault-Combault (Seine-et-Marne), où il avait tenté d'acheter un passeport israélien.

En avril, Redoine Faïd avait été condamné en appel à 25 ans de prison pour son rôle d'«organisateur» dans un braquage raté en 2010 qui avait coûté la vie à une policière municipale. Le 1er juillet il s'était évadé en hélicoptère d'une prison en Seine-et-Marne. La ministre de la Justice Nicole Belloubet a reconnu une «série de dysfonctionnements» dans cet établissement pénitentiaire.

Le 24 juillet ce braqueur multirécidiviste avait été repéré à Sarcelles après avoir abandonné une voiture dans le parking d'un centre commercial. Des traces de son ADN avaient été retrouvées dans le véhicule.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
«Vivez à fond, tombez malades»: l'appel de Nicolas Bedos crée la polémique
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
évasion, prison, fusillade, otage, BFMTV, Redoine Faïd, Sarcelles, Oise, Seine-et-Marne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook