Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Luc Mélenchon

    «Je croyais qu'elle se moquait de moi»: les excuses de Mélenchon à la journaliste

    © AP Photo / Claude Paris
    France
    URL courte
    23812

    Après que le leader des Insoumis a imité l'accent méridional d'une journaliste, il est venu l'heure de ses excuses. Le député a expliqué ses propos par l'impression que la femme «se moquait» de lui.

    Le dirigeant de La France insoumise a présenté ses excuses à une journaliste dont l'accent du sud lui a paru incompréhensible.

    «Nous ne sommes pas des voyous, nous sommes des militants politiques, alors bien sûr on peut être excessif. Et il peut arriver comme avec cette fille-là une erreur ou une autre. J'en profite pour dire comme je suis désolé de cette histoire, je croyais qu'elle se moquait de moi», a affirmé Jean-Luc Mélenchon intervenant sur la chaîne BFM TV.

    Selon lui, il a cru que la journaliste cherchait à imiter son accent marseillais et il «ignorait que c'était son accent». En outre, le député a critiqué l'ampleur de l'enquête après l'incident et même une proposition de loi contre la glottophobie (terme utilisé pour marquer des discriminations linguistiques de personnes) et a appelé à «faire baisser le niveau de violence qui existe dans cette affaire».

    Dans les couloirs de l'Assemblée nationale le 17 octobre, une journaliste était en train d'interroger Jean-Luc Mélenchon à la suite des perquisitions mouvementées qui ont eu lieu le 16 octobre à son domicile ainsi qu'au siège de La France insoumise, lorsque l'ex-sénateur socialiste lui a répondu de manière plutôt méprisante. Imitant son accent, le député a affirmé qu'elle «disait n'importe quoi» et a demandé que quelqu'un d'autre «formule une question en français et à peu près compréhensible».

    Le syndicat national des journalistes de France Télévisions a condamné l'attitude du leader de La France insoumise. La députée LREM Laetitia Avia a avancé pour sa part une proposition de loi pour reconnaître ce genre de moquerie comme une discrimination linguistique.

    Lire aussi:

    Député de Marseille, Mélenchon se moque de l’accent du sud d’une journaliste
    «Qu'esseuh-que ça veut direuh»: les moqueries de Mélenchon scindent la Toile
    Perquisition: Mélenchon, colérique, pousse un procureur et bouscule un policier (images)
    Tags:
    excuses, critiques, discrimination, journalistes, accent, Jean-Luc Mélenchon, Marseille, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik