France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)
38691
S'abonner

Dans le cadre de la quatrième journée de mobilisation des Gilets jaunes, la police française a déployé un important dispositif de sécurité, tout en affirmant que les manifestants ne sont qu’un peu plus de 30.000. Le Net estime que ce chiffre est minimisé.

Quelque 31.000 Gilets jaunes manifestaient samedi à la mi-journée en France pour la quatrième grande journée d'action, a affirmé le ministère de l'Intérieur, en précisant qu'il y avait eu plus de 700 interpellations dont 575 à Paris.

«Au niveau national, avec les Parisiens, nous sommes à plus de 700 interpellations pour une participation au mouvement à la mi-journée qui est de 31.000 personnes sur le territoire national», a-t-il déclaré sur France 2.

Réagissant à ces chiffres, les internautes se sont permis de les mettre en doute.

Certains parlent de «véritable guerre» et évoquent les marches pour le climat.

Les témoignages depuis les différentes villes sont très nombreux.

Brest

Lyon

Bordeaux

Saint-Étienne

Nice

Ce samedi, la gendarmerie a mobilisé 12 véhicules blindés, 89.000 membres des forces de l'ordre sont déployés dans tout le pays, dont 8.000 à Paris. Les chiffres de mobilisation des forces de l'ordre sont sans précédent depuis le soulèvement étudiant de Mai 1968, note Reuters, précisant que l'effectif est en augmentation de plus de 70% par rapport au 1er décembre.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)

Lire aussi:

Cybersécurité: les données de chômeurs volées, enquête en cours à Pôle Emploi
Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Autorisation parentale: voici les conditions pour la vaccination des jeunes de 12 à 18 ans
Tags:
mouvement, véhicules blindés, interpellation, mobilisation, manifestation, Reuters, Saint-Etienne, Lyon, Nice, Brest (France), Bordeaux, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook