France
URL courte
9136
S'abonner

Débout devant leur lycée, bras sur la tête, regard tourné vers le sol… Mardin, dans le Val-d’Oise, une dizaine professeurs a organisé un flashmob pour dénoncer l’«abus de la force policière» envers les lycéens mobilisés, rapporte la presse locale.

En signe de protestation contre la façon dont les forces de l’ordre avaient agi à l’encontre de jeunes interpellés à Mantes-la-Jolie (Yvelines), une dizaine de professeurs du lycée Galilée de Cergy, dans le Val-d’Oise, a organisé une action, écrit La Gazette.

Mains sur la tête, ils se sont alignés mardi matin devant leur lycée. «Contre l’abus de la force policière envers les lycéens mobilisés» et «solidarité avec les trois élèves de Galilée placés en garde à vue», peut-on lire sur le papier que l’on voit sur la photo de ce flashmob.

«On veut dénoncer un usage de la force disproportionné qui pousse les lycéens à se taire car ça crée de la peur. On veut aussi montrer aux élèves qu’on peut se mobiliser dans le calme», a expliqué au média Nathalie Coulvier, professeur de philosophie, une des protagonistes de cette action.

Auparavant, les images de l'interpellation de 153 jeunes gens à Mantes-la-Jolie, lors de laquelle ils avaient été contraints de se tenir à genoux et mains derrière la tête par les policiers, avaient fait le tour des réseaux sociaux. Nombreux ont été ceux qui les ont qualifiées de «choquantes» et d'«insoutenables».

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Des voleurs surpris par la police en train de vider un logement sous scellé truffé d’armes de guerre
Le portrait de Mohammed VI et le drapeau marocain à nouveau brûlés et piétinés en France - images
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
abus, lycée, professeur, flashmob, police, Mantes-la-Jolie, Val-d'Oise, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik