France
URL courte
25891
S'abonner

Cinq cents, c’est le nombre de plaintes déposées contre Christophe Castaner qui ont été classées sans suite jeudi par le ministère public de la Cour de justice de la République, selon un communiqué du procureur général près la Cour de cassation. Cette déclaration n’a pas été du goût de nombreux internautes.

Quelque 500 plaintes contre Christophe Castaner qui dénonçaient une «entrave à la liberté de manifester» dans ses propos sur les Gilets jaunes ont été classées sans suite jeudi par le ministère public de la Cour de justice de la République, a annoncé dans un communiqué le procureur général près la Cour de cassation.

C'est le député de La France Insoumise Ugo Bernalicis qui a initié le 15 janvier un dépôt de plaintes, en dénonçant des propos tenus le 11 janvier par le ministre de l'Intérieur, à la veille de l'acte 9 du mouvement.

Sur la Toile, de nombreux internautes ont réagi au classement sans suite des plaintes, en dénonçant la partialité de la justice en France.

Pour d'autres, ce n'était pas une surprise.

Certains ont a contrario réagi avec enthousiasme à cette information.

À la veille de l'acte 9 de la mobilisation des Gilets jaunes, Christophe Castaner a prévenu dans une interview à Brut que ceux qui appelleraient à manifester seraient en partie responsables des violences qui s'y produiraient.

Lire aussi:

Pourquoi des affiches de l’État sur le pass sanitaire étaient datées de janvier 2020? Explications
En bombardant le Liban, Israël envoie un message à l’Iran
«La gorge me brûlait»: voici ce qui s’est passé dans la salle de cinéma évacuée à Annecy en pleine première d’OSS 117
Tags:
France, Christophe Castaner, plainte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook