Ecoutez Radio Sputnik
    L'acte 12 des Gilets jaunes à Paris, le 2 février 2019

    Gilets jaunes: le boulanger ayant refusé l’entrée à un policier condamné à 70h de TIG

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    35359

    L’employé de boulangerie, qui avait refusé l’entrée dans son établissement à un policier à cause de son arme lors de l’acte 12 de la mobilisation des Gilets jaunes à Paris, a été reconnu coupable et condamné ce jeudi à des travaux d'intérêt général.

    L'employé de boulangerie du IIIe arrondissement mis en garde à vue pour avoir refusé de servir un policier lors de l'acte 12 de la mobilisation des Gilets jaunes a été condamné ce mercredi 13 février à 70 heures de travaux d'intérêt général (TIG), relate la presse française se référant à une source judiciaire.

    Il a été reconnu coupable dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

    L'échange tendu entre les deux hommes a été filmé par des témoins et diffusé sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo mise en ligne, le policier attire l'attention du gérant de la boulangerie sur le fait qu'il n'a pas d'arme. Se voyant toujours refusé d'entrer il part visiblement agacé.

    Selon l'AFP, l'employé de 32 ans avait été placé en garde à vue mardi pour «refus de vente et outrage sur personne dépositaire de l'ordre public».

    L'altercation entre les deux Français se concentrait sur le port d'arme par le policier, quand selon la législation du pays le port d'une arme de service est toutefois prévu pour les membres des forces de l'ordre en dehors de leurs heures de service.

    Lire aussi:

    Vidéo de cockpit du crash d’un Boeing dans un lagon en Micronésie
    «En fermant le marché américain à Huawei, Trump a ouvert des possibilités d’investissements chinois accrus en Europe»
    Un «cimetière» de Boeing 737 MAX découvert en Californie
    Tags:
    gilets jaunes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik