France
URL courte
21215
S'abonner

Adopté par l’Assemblée nationale, l’amendement qui remplace les mentions «père» et «mère» par «parent 1, parent 2», pourrait être modifié. Une députée de La République en marche s’y est opposée en suggérant les mentions «père-mère-père-mère». Les internautes ont vivement réagi à cette initiative.

Le 12 février l'Assemblée nationale a adopté l'amendement remplaçant les mentions «père» et «mère par «parent 1, parent 2» pour introduire l'homoparentalité dans les formulaires scolaires. Cependant, ces nouvelles mentions pourraient être revues en seconde lecture du projet de loi suite à un avis défavorable de la députée de La République en marche (LREM) Anne-Christine Lang. Cette dernière a proposé une autre appellation: «père-mère-père-mère».

«Cela permettra d'éviter le problème de la hiérarchisation des parents», estime-t-elle sur Twitter le 15 février.

​​Certains internautes ont soutenu son initiative.

D'autres commentateurs estiment qu'il est irrationnel d'adopter des lois en faveur de 2% de la population.

​​Certains ont proposé, d'un ton sarcastique, de modifier les mots en eux-mêmes.

​Le projet de loi «pour l'école de la confiance» de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, sera voté par l'Assemblée nationale le mardi 19 février.

 

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Discours de Vladimir Poutine: «les Occidentaux ont tendance à réagir un peu comme des enfants frustrés»
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
Tags:
mère, père, internautes, projet de loi, parents, amendements, La République en Marche! (LREM), Assemblée nationale française, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook