Ecoutez Radio Sputnik
    La police française (image d'illustration)

    L’hécatombe de policiers se suicidant avec leur arme continue: une balle en plein cœur

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    342813

    Un policier s’est tiré une balle dans la poitrine avec son arme de service lundi matin dans le commissariat de Limoges. Cet incident intervient alors que des syndicats de police appellent à manifester à Paris pour dénoncer les suicides de leurs collègues.

    Lundi 4 mars au matin, un agent de police âgé de 45 ans a mis fin à ses jours entre les murs du commissariat de Limoges (Haute-Vienne).

    Père de famille et membre de la Formation urbaine motocycliste, l'homme s'est tiré une balle en plein cœur avec son arme de service dans les douches des vestiaires de l'Hôtel de police peu après 8 heures.

    Le cadavre a été découvert par l'un de ses collègues. Immédiatement arrivé sur place, le SAMU a constaté la mort du policier qui avait une épouse et un fils de sept ans.

    Le service régional de la police judiciaire a été chargé d'enquêter sur le suicide. Le parquet ne souhaite pour le moment pas s'exprimer sur le sujet.

    Selon France Bleu, l'homme a eu des ennuis vendredi dernier, la journée où il a été «mobilisé sur le service d'ordre entourant la visite du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner». Le média précise cependant qu'il est «impossible de dire pour l'instant si ce geste tragique est lié à sa vie professionnelle ou pas».

    Ses collègues étant en état de choc, une cellule psychologique a été mise en place au commissariat pour leur délivrer une assistance professionnelle.

    Ce n'est pas la première fois que des policiers décident de mettre volontairement fin à leurs jours. Ainsi, il s'agit du 14e suicide au sein de la police nationale depuis janvier 2019, dont 10 fonctionnaires de police s'étant donné la mort durant les 22 premiers jours de l'année.

    36 policiers et au moins 31 gendarmes se sont suicidés en 2018. En 2017, ce chiffre s'élevait à 51 policiers.

    Afin de dénoncer les suicides dans les rangs de la police nationale, plusieurs syndicats de police appellent à manifester à Paris le 12 mars prochain à 20 heures.

    Lire aussi:

    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Tags:
    arme à feu, commissariat, police, suicide, Limoges, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik