France
URL courte
13306
S'abonner

Plusieurs armes, dont un lance-roquettes et un fusil-mitrailleur, ont été découvertes ce lundi par la police dans trois immeubles distincts à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Ce n’est pas la première fois qu’un tel arsenal est découvert dans ce département.

Trois arsenaux d'armes diverses ont été découverts ce lundi par les forces de l'ordre à plusieurs endroits de la cité Neruda à Saint-Denis, relate Le Parisien. Comme l'indique le quotidien français, ces découvertes ont été faites lors de vérifications en lien avec l'entretien des bâtiments.

Ainsi, «deux fusils de chasse et un fusil à lunette, cadenassé au niveau de la détente, et un sac contenant une centaine de cartouches de calibres 12 et 20 et des munitions de chasse» ont été retrouvés «rue de Chantilly, à deux adresses, aux 8e et 10e étages».

«Une carabine à air comprimé et 9 cartouches de 7.62 ainsi qu'un fusil-mitrailleur, sans munition et un lance-roquettes» ont été dénichés allée de L'Isle-Adam, au 10e étage. Et de préciser que le «tube» du lance-roquettes, non approvisionné, semblait inutilisable.

En attendant les résultats des expertises effectués par le laboratoire central de la police, le parquet a saisi en lien avec cette découverte la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Ce n'est pas la première fois que des saisies d'armes ont lieu dans cette ville de la banlieue parisienne. Ainsi, les forces de l'ordre avaient déjà saisi en août 2017 un lance-roquettes, des explosifs, du matériel de police et plusieurs kilos de cannabis dans un local à vélo de la cité Jacques-Duclos à Saint-Denis.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Tags:
armes, fusil, lance-roquettes, police, Saint-Denis, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook