Ecoutez Radio Sputnik
    Acte 18: les Gilets jaunes défilent à Paris, le 16 mars 2019

    Après l’acte 18 des Gilets jaunes, 23 personnes condamnées à des peines de prison

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (100)
    8526

    23 condamnations à de la prison ferme ont été prononcées et 17 mandats de dépôt délivrés quelques jours après les violences commises à Paris, au cours de l’acte 18 du mouvement des Gilets jaunes, d’après les médias.

    Le tribunal correctionnel de Paris a condamné lundi et mardi en tout 23 personnes à des peines de prison ferme et 19 autres à des peines de prison avec sursis, après les scènes de violence survenues sur les Champs-Élysées lors de l’acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes, annoncent les médias, citant des sources judiciaires.

    Au total, 86 personnes ont été jugées en comparution immédiate, procédure qui permet de juger une personne tout de suite après sa garde à vue.

    Le tribunal correctionnel a en outre condamné dix personnes à un travail d'intérêt général (TIG) ou à une peine de prison assortie d'un sursis avec obligation d'accomplir un TIG.

    Par ailleurs, 11 suspects ont été mis en examen pour le pillage du magasin de bijoux et d’objets en cristal Swarovski sur les Champs-Elysées, d’après Reuters. Huit personnes ont été placées sous contrôle judiciaire, alors que trois autres sont en détention provisoire.

    Le tribunal a aussi délivré 17 mandats de dépôt, soit des incarcérations immédiates à l'issue d'une audience.

    54 personnes ont été interdites de séjour à Paris.

    Après l’acte 18 des Gilets jaunes, la police a placé en garde à vue 235 majeurs et 21 mineurs. Les procédures contre 101 personnes ont été classées sans suite.

    Les scènes de désolation observées le 16 mars sur les Champs-Élysées ont scellé le sort des responsables du maintien de l'ordre dans la capitale: après le préfet de police, Michel Delpuech, deux autres cadres de la préfecture, Pierre Gaudin, directeur de cabinet de M.Delpuech, et Frédéric Dupuch, directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP), ont été limogés par l'exécutif, selon Le Parisien.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (100)

    Lire aussi:

    Le préfet de Paris aurait demandé de démuseler les chiens d'attaque pour l'acte 24
    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Les ouvriers travaillant à Notre-Dame ont gravement violé une interdiction explicite
    Tags:
    mandat de dépôt, travail d'intérêt général (TIG), gilets jaunes, peine de prison, sursis, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik