Ecoutez Radio Sputnik
    Acte 18: les Gilets jaunes défilent à Paris, le 16 mars 2019

    Militaires pour l'acte 19: «le chef d'état-major des armées n'avait pas été prévenu»

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (100)
    301268

    Le chef d'état-major des armées, François Lecointre, n’avait pas été prévenu de la mobilisation des soldats de la force Sentinelle pour l’acte 19 des Gilets jaunes, affirme la radio RTL en expliquant que «c’est l'un de ses collaborateurs qui lui a rapporté la déclaration de Benjamin Griveaux alors que lui-même l'avait découverte dans les médias».

    Selon les informations de la radio RTL, la décision de déployer les militaires de l'opération Sentinelle pour assurer la sécurité de bâtiments publics lors de l'acte 19 des Gilets jaunes avait été prise en petit comité, même les hauts fonctionnaires de l'armée n'étaient pas au courant de cette mesure qu'ils ont découverte dans la presse.

    «En revanche, le chef d'état-major des armées François Lecointre n'avait été prévenu de rien. C'est l'un de ses collaborateurs qui lui a rapporté la déclaration de Benjamin Griveaux alors que lui-même l'avait découverte dans les médias», annonce la radio.

    En outre, «un conseil restreint de défense a eu lieu mercredi 20 mars avant le conseil des ministres mais l'information n'avait pas été évoquée non plus», poursuit RTL.

    La mission antiterroriste militaire Sentinelle sera mobilisée de manière «renforcée» pour sécuriser des bâtiments officiels et autres «points fixes», lors de l'acte 19 des Gilets jaunes samedi prochain, a annoncé le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. Cette initiative annoncée par Emmanuel Macron en conseil des ministres permettrait aux forces de l'ordre de se «concentrer sur les mouvements, sur le maintien et le rétablissement de l'ordre».

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (100)

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    gilets jaunes, manifestation, armée, François Lecointre, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik