France
URL courte
16628
S'abonner

Un fonctionnaire de police armé exerçant en région parisienne s’est retranché chez lui mercredi soir à Bailleval (Oise). Un négociateur de la gendarmerie a tenté de le faire sortir de son domicile, mais dans la nuit l’homme s’est donné la mort, indique Europe 1.

Un homme âgé d'une cinquantaine d'années s'était retranché à son domicile de Bailleval (Oise). Policier de métier, il était en poste en Île-de-France, a annoncé Le Parisien.

Le GIGN (groupement d'intervention de la gendarmerie nationale) est arrivé sur les lieux et un négociateur a tenté de le faire sortir.

L'homme était dans un premier temps accompagné de son épouse, qu'il a ensuite laissé partir.

«A priori, il n'a pas exercé de violence à l'encontre de son épouse et si nous avons la certitude qu'elle se trouvait bien au début avec lui, nous ne pouvons pas encore dire s'il la retenait de force ou non», a expliqué Florent Boura, procureur de la République de Beauvais.

Selon Le Parisien, le village a été en partie bouclé et deux périmètres de sécurité ont été établis, dont un autour de l'habitation.

Un négociateur du GIGN a pris contact avec l'individu. La négociation était toujours en cours vers minuit. Le policier a cependant été retrouvé sans vie vers 0H15 par les gendarmes du GIGN, selon les informations d'Europe 1.

Ses motivations auraient été d'ordre personnel, indique la gendarmerie. Aucun blessé n'est à déplorer.

Lire aussi:

La Russie expulse deux diplomates néerlandais
Le FBI contrôle les militaires avant l'investiture de Joe Biden
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Jack Lang sur la signature d'une tribune pour décriminaliser la pédophilie: «C’était une connerie!»
Tags:
motivation, policier, GIGN, Oise
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook