France
URL courte
17422
S'abonner

Les annonces du Président le 25 avril n’ont pas fait l’unanimité. Ainsi, pour Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national aux élections européennes, Emmanuel Macron «n'a rien dit sur ce qu'attendaient les Français», ce qui pourrait provoquer leur «juste colère». Il a ajouté ne pas avoir «compris un mot» des solutions de Macron.

Invité sur BFM TV, Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national aux élections européennes, a dit ne pas avoir «compris un mot des solutions» que Macron a proposées lors de sa conférence de presse du 25 avril. Selon lui, le Président de la République «n'a rien dit, ni rien apporté sur ce qu'attendaient les Français».

«Je n'ai pas compris un mot des solutions qu'il n'a pas proposées en réalité. Il a fait un constat, un bilan dans les quelques premières minutes de son allocution, qui était trop longue, dans lesquelles il nous explique qu'il comprend l'injustice, qu'il comprend l'injustice fiscale, qu'il comprend l'injustice sociale, qu'il comprend la révolte des Français pour nous expliquer quelques minutes après qu'il est finalement content de sa politique et qu'il va maintenir le cap», a-t-il ainsi indiqué au micro de BFM TV.

Et d'ajouter: «[…] En matière de baisse des impôts, en matière de justice sociale, en matière de lutte contre l'immigration clandestine et de lutte contre l'insécurité, il n'a rien dit, il n'a rien apporté et ces ébauches d'annonces, ces ébauches de mesures nous donnent impression d'un candidat, on a l'impression qu'il est candidat à l'élection présidentielle. Aujourd'hui il est au pouvoir, il doit prendre des mesures, il doit agir et je crains effectivement que la juste colère des Français se poursuive.»

La première grande conférence de presse d'Emmanuel Macron à l'issue du Grand débat national s'est tenue le jeudi 25 avril à l'Élysée. Il a annoncé des mesures visant à répondre à la crise des Gilets jaunes, clamant notamment son intention de réduire «significativement» l'impôt sur le revenu. Il a également souligné que les retraites «de moins de 2.000 euros» par mois seraient réindexées sur l'inflation en 2020, plaidant par ailleurs pour la mise en œuvre facilitée d'un référendum d'initiative partagée.

Lire aussi:

Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
«Tu hors de ma vue»: Mélenchon tacle Macron sur TikTok en reprenant une chanson en vogue - vidéo
Tags:
conférence de presse, Emmanuel Macron, Jordan Bardella, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook