Ecoutez Radio Sputnik
    moustique

    Les touristes russes mis en garde contre ce danger en France

    CC0 / FotoshopTofs
    France
    URL courte
    7210
    S'abonner

    Prenant en compte une détérioration de la situation épidémiologique de la rougeole en Europe et constant une augmentation du nombre de moustiques tigres en France, l'agence sanitaire russe a mis en garde ses touristes.

    Le 15 mai, le Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor) a mis en garde contre la détérioration continue de la situation épidémiologique de la rougeole en Europe en citant les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Quelques jours plus tard, l’agence a aussi noté une augmentation du nombre de moustiques dangereux en France. En somme, Rospotrebnadzor appelle les touristes russes à tenir compte de cette information lors de leurs voyages à l’étranger et surtout en France.

    L’agence sanitaire russe a souligné que le moustique tigre présente un danger pour les humains car il est porteur et transmetteur de certains virus dangereux comme la dengue, le chikungunya ou le Zika. Ce type de moustique peut transmettre un virus d’un humain à un autre.

    Le ministère français de la Santé a annoncé en avril qu’en 2019 le nombre de départements où le moustique tigre est implanté et actif avait doublé. Il ne s’agit pas que des régions du sud car l’insecte remonte vers le nord. La présence de ce moustique a été enregistrée sur la majorité de l’Île-de-France, en Alsace et dans certains départements du Centre.

    Les autorités françaises prennent les mesures nécessaires pour freiner la propagation des moustiques et désinsectiser les eaux infectées. En outre, l’agence sanitaire russe et le ministère français de la Santé rappellent que pour se protéger il faut porter des vêtements longs, mettre du répulsif et installer des moustiquaires permettant d’éviter les piqûres. De plus, si quelqu’un voit un moustique tigre, il est fortement conseillé d’alerter l’autorité régionale de santé avant de le tuer.

    Tags:
    risques, moustiques, santé, danger, ministère français de la Santé, Rospotrebnadzor, OMS, Ile-de-France, Alsace, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik