France
URL courte
4216
S'abonner

Les deux suspects qui ont attaqué à Rennes une femme de 73 ans en l’aspergeant de lacrymogène en mai dernier ont été identifiés par les enquêteurs de la Sûreté départementale et placés en garde à vue. Ils devront se présenter devant le procureur ce jeudi 13 juin.

Une femme âgée de 73 ans, qui était accompagnée par son ami, a été attaquée par deux hommes après être sortie de la station de métro Jacques-Cartier, dans la rue Jean-Baptiste-Barré à Rennes, le 20 mai dernier, annonce Ouest-France. La victime a été aspergée de gaz lacrymogène.

Comme le relate le quotidien, le compagnon de la femme a été menacé par l’un des attaquants, alors que le second a aspergé la septuagénaire de gaz lacrymogène et lui a donné un coup de pied qui l’a fait chuter. Il a par la suite arraché son sac à main et s’est enfui avec son complice.

Après avoir étudié les images de vidéosurveillance de la station, les enquêteurs de la Sûreté départementale d’Ille-et-Vilaine ont identifié deux jeunes de 20 et 23 ans, trois semaines après l’agression. Ils ont été placés en garde à vue au commissariat et devront se présenter devant le procureur.

Ils ont reconnu avoir été présents à cet endroit le jour de l’agression mais s’accusent l’un l’autre des faits.

Lire aussi:

Incident nucléaire à Taishan: coup dur pour l’EPR made in France, en concurrence avec les USA
«Pédocriminel!»: Jack Lang insulté à Montpellier – vidéo
Navires iraniens en route vers le Venezuela? «Une provocation pour les USA, qui se prennent pour les rois du monde»
Tags:
France, Rennes, attaque, rue, agression, gaz lacrymogènes, sécurité, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook