France
URL courte
7187
S'abonner

Le clip de la Marseillaise revisitée par le député de La France insoumise François Ruffin a été posté sur YouTube à l’approche du 14 juillet. Dans cette version reggae et punk, l’élu lance un appel au peuple qui «doit se lever», parce qu’il n’«y a plus le choix les copains».

À l’approche de la Fête nationale, le député de La France insoumise François Ruffin connu pour ses actions inhabituelles a sorti une nouvelle version de l’hymne national, adapté aux temps modernes avec un brin d’humour.

Du parfum de la révolution

Après avoir fait et présenté un film sur les Gilets jaunes, le député, cette fois-ci en compagnie du groupe de punk rock des années 1980 La Horde, a élaboré cette interprétation libre du chant patriotique en reggae parce que «on s’ennuie assez à l’Assemblée, faut bien compenser avec de l’originalité», a-t-il précisé sur son site Internet.

L’élu avait déjà manifesté plusieurs fois son esprit anticonformiste en assistant à des séances de l’Assemblée sans cravate ou portant des boules Quiès, voire le maillot de son club de foot.

De plus, il est nécessaire de se souvenir de l’origine révolutionnaire du 14-Juillet, qui n’est pas évoquée lors des cérémonies officielles, a souligné M.Ruffin: «Alors, y remettre un parfum de révolution en chanson».

«Une petite aventure musicale»

La mélodie retravaillée de la Marseillaise rappelle peu celle de la chanson originale, alors que ses paroles réécrites font parfois appel au déclenchement d’un mouvement social: «Allons enfants de mon pays, le jour d’espoir est arrivé. Contre nous de la tyrannie tout le peuple doit se lever».

Cette version de l’hymne national s’en prend également aux représentants de l’activité commerciale, en taclant la société de consommation:

«Les voyez-vous à la télé, ces milliardaires, ces PDG, tout juste bons à radoter: travailler plus pour gagner plus, consommer plus et produire plus, il faut bien vendre pour acheter et exporter pour importer».

L’élu fait appel aux «âmes» de ses compatriotes afin de changer la situation actuelle en motivant la nécessité de l’action par ce qu’il n’«y a plus le choix les copains»:

«Marchons, marchons vers leurs palais, oui mais même pas pour les chasser, qu’on les enferme à double tour, et que la vie reprenne son cours, et que surtout entre nos mains on reprenne notre destin».

En espérant que  cette «petite aventure musicale» apportera un sourire à ceux qui écouteront la nouvelle Marseillaise, François Ruffin, dans une introduction sur son site Internet, propose à tout le monde de chanter avec lui.

Posté sur YouTube le 11 juillet, ce clip de la Marseillaise revisitée a été visionné plus de 96.000 fois à l’heure actuelle.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
Assemblée nationale, punk, chanson, Fête nationale française (14 juillet), La France insoumise (LFI), François Ruffin, La Marseillaise
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook