Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Macron annonce la création d'un commandement militaire de l'espace dès septembre prochain

    © AP Photo / Kamil Zihnioglu
    France
    URL courte
    831191

    Emmanuel Macron a révélé, lors de son discours dans les jardins de l'Hôtel de Brienne la veille de la fête nationale du 14-Juillet, son intention de créer un commandement militaire de l'espace dès septembre prochain. D’après lui, il deviendra à terme «l'armée de l'air et de l'espace».

    La France jettera les bases de son armée de l'air et de l'espace dès septembre prochain en créant un commandement militaire de l'espace, selon Emmanuel Macron qui l’a révélé lors de son discours dans les jardins de l'Hôtel de Brienne la veille de la fête nationale du 14-Juillet.

    Le chef de l’État a tenu à souligner que cela garantirait à la France une meilleure protection de ses satellites, «y compris de manière active». 

    «Nous renforcerons notre connaissance de la situation spatiale, nous protègerons mieux nos satellites y compris de manière active», a exposé Macron.

    Au côté de la ministre des Armées Florence Parly, le Président français a précisé quand l’armée de l’air de son pays sera dotée de ce grand commandement de l'espace.

    «Et pour donner corps à cette doctrine, pour assurer le développement et le renforcement de nos capacités spatiales, un grand commandement de l'espace sera créé en septembre prochain au sein de l'armée de l'air», a-t-il dit.

    Avant de poursuivre:

    «Celle-ci deviendra à terme l'Armée de l'air et de l'espace.»

    Emmanuel Macron a également ajouté que tous les investissements indispensables seront décidés.

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Téhéran explique les raisons de sa saisie du pétrolier britannique
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    France, armée, défense, Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik