Ecoutez Radio Sputnik
    Des Algériens en liesse sur les Champs-Élysées pour fêter la qualification pour la finale de la CAN

    La liesse des supporteurs algériens vire aux débordements dans plusieurs villes de France - images

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    341261

    Les scènes d’euphorie après la qualification de l’équipe de football d’Algérie pour la finale de la CAN ont laissé place à des tensions dans de nombreuses villes de France. Des échauffourées ont eu lieu à Marseille, Lyon, Paris… Des dizaines de voitures ont été incendiées.

    La qualification de l’équipe de football d’Algérie pour la finale de la CAN a été émaillée de multiples incidents dans nombreuses villes françaises. À Paris, Lyon et Marseille des supporteurs sont descendus dans les rues pour célébrer l’événement, mais cette liesse populaire a viré aux débordements.

    Incidents sur les Champs-Élysées

    Les automobilistes ont d’abord fait hurler leurs klaxons. Vers une heure du matin, des milliers de supporteurs ont envahi le haut des Champs-Élysées, côtoyant les touristes venus pour beaucoup assister aux feux d'artifice du 14 juillet.

    La situation s’est ensuite tendue et les forces de l'ordre, mobilisées en nombre pour parer à d'éventuels incidents, ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

    ​ Les policiers ont été la cible de quelques jets de pétards et de projectiles. Les Champs-Élysées et la place de l'Étoile se sont vidés peu après deux heures, l'avenue restant tapissée de vélos et trottinettes cassés ainsi que de quelques poubelles incendiées.

    Échauffourées à Marseille

    Pétards et fumigènes ont été lancés sur le boulevard de la Canebière à Marseille pour fêter la victoire. Des milliers de personnes ont tenté de descendre vers le Vieux-Port, où le feu d'artifice du 14 juillet venait à peine de s'achever. L’accès leur a été interdit par les forces de l’ordre.

    Des motos faisaient pétarader leurs moteurs, des jeunes escaladaient les réverbères, drapeau algérien à la main. Plusieurs personnes ont été interpellées après avoir allumé des feux et jeté des projectiles.

    Alors que plusieurs feux de poubelles ont été éteints par les marins pompiers de Marseille, les forces de l'ordre ont été bombardées de projectiles, bouteilles et pierres notamment, à proximité du bâtiment du conseil régional.

    Véhicules brûlés à Lyon

    À Lyon, des heurts ont eu lieu entre jeunes et forces de l'ordre et de nombreux véhicules ont été incendiés, selon la préfecture et les pompiers.

    Les pompiers du Rhône ont ainsi recensé peu avant deux heures des dizaines de véhicules brûlés à Lyon-centre, ainsi que dans les villes voisines de Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Bron ou Villeurbanne.

    Ont également été dénombrés plus de cent feux divers (poubelles, barricades) sur la voie publique. À deux heures, les pompiers avaient relevé un total de 147 interventions sur le département.

    282 interpellations en France 

    Un total de 282 personnes ont été interpellées dimanche soir lors des heurts intervenus dans plusieurs villes de France en marge des célébrations de la qualification de l'Algérie pour la finale de la CAN, a annoncé lundi 15 juillet le ministère de l'Intérieur.

    Sur ces 282 personnes, 249 ont été placées en garde à vue, selon un bilan du ministère réalisé à 6h.

    Lire aussi:

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Tags:
    joie, incident, football, Algérie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik