France
URL courte
Où est Steve? (28)
5418
S'abonner

Un corps dans un état de décomposition extrême a été retrouvé lundi dans la Loire, ce qui a fait rebondir l'affaire Steve Caniço, disparu lors de la Fête de la musique fin juin à Nantes, écrit l’AFP.

Un corps a été retrouvé lundi dans la Loire à Nantes au niveau du quai Ferrand non loin du quai Wilson, lieu de la disparition de Steve Maia Caniço lors de la Fête de la musique fin juin, a appris l'AFP d'une source proche du dossier.

«Le corps est en état de décomposition extrême, on ne peut pas dire s'il s'agit d'un homme ou d'une femme», a précisé la source, citée par l’agence de presse.

Fausse alerte

Le jeudi 25 juillet, les gendarmes et la police municipale avaient été alertés par des promeneurs sur la présence d’un corps dans la Loire, à Couëron en aval de Nantes. Cependant, un examen approfondi a établi qu'il s’agissait du cadavre d'un animal enveloppé dans un linge.

Disparu lors d'échauffourées

La soirée techno organisée dans le cadre de la Fête de la musique s’est terminée dans la nuit du 21 au 22 juin par des échauffourées entre participants et policiers venus exiger l'arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l'île de Nantes. De nombreux participants ont affirmé avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène. Pris de panique, ils sont tombés dans le fleuve.

La police affirme de son côté qu'il n'y a eu «aucune charge» des forces de l'ordre, malgré le fait qu’elles avaient été visées par des projectiles.

Steve Maia Caniço, animateur périscolaire de 24 ans, a été porté disparu. Il ne savait pas nager, selon ses proches.

Dossier:
Où est Steve? (28)

Lire aussi:

Emmanuel Macron annonce la réintroduction du confinement en France métropolitaine
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
Armés de marteaux et de couteaux, des militants turcs et arméniens s’affrontent sur l'A7 - images
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook