Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron lors du sommet G20 à Osaka, le 28 juin 2019

    Macron n’est plus le Président des riches, mais celui des gens avec 27 euros pour un dîner sur la côte, selon Barbier

    © Sputnik . Mikhail Klimentyev
    France
    URL courte
    10032282
    S'abonner

    Le dîner du couple Macron, entouré de vacanciers dans une pizzeria ordinaire dans le Midi, a inspiré Christophe Barbier qui a qualifié le chef d’État de «Président de ceux qui ont 27 euros pour la soirée au restaurant sur la côte», au cours d’une émission sur BFM TV.

    Suite au dîner du Président Macron et de la Première dame dans une pizzeria de Cavalière, le chroniqueur politique Christophe Barbier a qualifié le chef d’État de Président des gens qui disposent d’une trentaine d’euros pour manger dans un restaurant au bord de la mer, lors d’une émission sur BFM TV.

    ​En pleines vacances présidentielles au Fort de Brégançon, dans le sud de la France, le couple Macron s’est rendu dans une pizzeria de Cavalière après une promenade à Bormes-les-Mimosas, relate Nice Matin.

    Comme le Président français n’a pas demandé à privatiser la salle, le couple a été accueilli avec d’autres visiteurs au restaurant Les Sirènes, où «le menu est à 27 euros», selon le présentateur de l’émission de BFM TV. Cet acte de rapprochement avec le peuple a été commenté par Christophe Barbier:

    «C’est aussi un signe. Ce n’est plus le Président des riches. C’est le Président de ceux qui ont 27 euros la soirée au restaurant sur la côte».

    Selon un communiqué de l’Élysée, le chef d’État passe «des vacances calmes et studieuses» dans le cadre de la préparation du sommet du G7 qui se tiendra du 24 au 26 août à Biarritz.

    Lire aussi:

    Abdelmadjid Tebboune élu Président de l’Algérie dès le premier tour
    Un homme menaçant la police avec une arme blanche «neutralisé» à la Défense
    La Russie «est un allié très fiable de l’Algérie dans différents domaines»
    Tags:
    vacances, BFMTV, Christophe Barbier, restaurant, Brigitte Macron, Emmanuel Macron, fort de Brégançon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik