France
URL courte
272239
S'abonner

La Préfecture de police a annoncé ce jeudi 22 août qu’une policière s’était donnée la mort avec son arme de service. Il s’agit du 47e cas du genre depuis le début de l’année.

Une policière affectée à la Direction de l'ordre public et de la circulation à la Préfecture de police de Paris s’est suicidée, a annoncé ce 22 août la préfecture sur son compte Twitter.

«Nous pensons à ses proches, à sa famille et à ses collègues dans ce moment douloureux», lit-on également dans cette publication.

​Le corps de la femme a été découvert dans son véhicule stationné sur un parking à Drancy, en Seine-Saint-Denis. D’après les premiers éléments, elle s’est donné la mort avec son arme de service.

Le 47e suicide

La police française est touchée par une vague de suicides depuis le début de l’année. 46 policiers ont mis fin à leurs jours depuis le 1er janvier 2019, contre 35 en 2018, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Le taux de morts volontaires dans la profession est supérieur de 36% à celui de la population générale, selon une étude de l'Inserm. Espérant remédier au problème, le ministre de l'Intérieur a mis en place fin avril une «cellule alerte prévention suicide»

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Frappes israéliennes en Syrie: «un comportement d’État voyou»
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
arme de service, suicide, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook