Ecoutez Radio Sputnik
    Alexis Corbière, le 4 juin 2019

    Benalla propose à Corbière et à Bernalicis de s’entraîner avec ses «potes» - vidéo

    © AFP 2019 LUCAS BARIOULET
    France
    URL courte
    291278
    S'abonner

    À la suite d’un échange houleux sur Twitter entre Alexandre Benalla et Alexis Corbière, l’ex-chargé de mission à l’Élysée a tourné un message vidéo lors de la fête de l’Humanité afin de proposer au député de la FI et à son «défenseur» Ugo Bernalicis deux choix pour cette journée: des entraînements avec ses connaissances d’Obyfight ou aller au bar.

    Il semble que la récente passe d’armes sur Twitter entre Alexandre Benalla et Alexis Corbière, porte-parole de Mélenchon, ne se soit pas encore achevée. Après quelques jours de silence, l’ex-collaborateur de l’Élysée s’adresse de nouveau à M.Corbière.

    Boire de l’alcool ou faire du sport

    Dans une vidéo postée sur Twitter, l’ex-collaborateur de l’Élysée affirme que M.Corbière et le député de la FI Ugo Bernalicis n’ont ce 14 septembre que deux choix à la fête de l’Humanité. Il s’agit soit d’aller au bar, soit de s’entraîner avec les «potes de la team Obyfight» de Benalla qui sont, ajoute ce dernier, «des vrais professionnels de MMA».

    ​Sourire aux lèvres, Alexandre Benalla a ainsi insinué, une nouvelle fois, que les deux députés de la France insoumise donnaient la préférence à une activité précise à l’Assemblée nationale. Après son discours, la caméra se tourne vers un groupe de sportifs à l’air plutôt bienveillant, tout sourire.

    Ce «petit message» était destiné à Alexis Corbière et à Ugo Bernalicis, intervenu dans la fameuse discussion pour représenter son camarade dans l’octogone. Le défi avait été décliné par Benalla, qui avait suggéré que les deux députés fréquentaient plus le bar de l’Assemblée nationale qu’une salle de sport.

    Aucun des deux destinataires n’a encore commenté ce message.

    Une joute verbale

    L’échange enflammé entre Corbière et Benalla a commencé sur Twitter après que ce dernier a lancé une pique contre la tribune publiée par Jean-Luc Mélenchon sur les «procès politiques». Au cours de la discussion, plusieurs sujets ont été abordés, notamment, les perquisitions de Benalla et du siège de la France insoumise, les circonstances de la violente intervention du chargé de mission à l’Élysée du 1er mai 2018, en passant par des commentaires caustiques et des accusations personnelles.

    Tags:
    députés, entraînements, échanges, La France insoumise (LFI), France, Alexis Corbière, Alexandre Benalla
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik