France
URL courte
17556
S'abonner

Une rame de la ligne 1 du métro ne s'est pas arrêtée à trois stations à Paris, indique Le Parisien. À la quatrième, il a fini par s’immobiliser tout près d'un autre train. La RATP confirme un incident technique, mais rassure qu’il était en réalité sans danger.

Les passagers d’un train ont vécu un moment d’angoisse sur la ligne 1 du métro parisien mardi 17 septembre dans la soirée. Vers 21h50, une rame de métro automatique ne s'est pas arrêtée sur trois stations d'affilée: Concorde, Champs-Élysées et Franklin D. Roosevelt et semblait ne plus pouvoir s'arrêter. Cependant, elle a finalement marqué un arrêt à la station George V, rapporte Le Parisien.

Sur Twitter, un internaute a confié qu’il avait eu la peur de sa vie. Il faut dire que le train s'est arrêté tout près d’une rame qui le précédait après qu'il a tiré le signal d'alarme avec une autre personne.

​La RATP, l'entreprise qui gère le métro parisien, a confirmé qu’il s’agissait véritablement d’un incident technique, mais elle a assuré mercredi matin 18 septembre sur Twitter qu'il n'y avait eu aucun danger de collision, car l'arrêt s'était fait «dans le respect des procédures de sécurité prévues». La RATP a précisé auprès du Parisien que le métro avait «ensuite été sorti du réseau».

​De plus, une explosion aurait été entendue à la station Palais-Royal, a écrit un passager sur Twitter, qui souligne que «des gens ont couru hors de la station». La RATP a expliqué qu’il y avait «effectivement eu une disjonction d'intensité à l'origine de ce bruit». Cela veut dire qu’il s'agissait tout simplement d'un court-circuit.

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Attaque à Nice: un deuxième homme qui a été en contact avec le tueur placé en garde à vue
Tags:
RATP, métro de Paris, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook