Ecoutez Radio Sputnik
    Police

    Des policiers attaqués par une centaine d’individus dans un nouveau guet-apens à Mantes-la-Jolie – vidéo

    © AFP 2019 VALERY HACHE
    France
    URL courte
    523728
    S'abonner

    Un nouveau cas de guet-apens visant les forces de l’ordre a été signalé dans la nuit du 24 au 25 octobre. Les policiers venus pour éteindre une voiture en feu dans la zone du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie ont été attaqués par une centaine d’individus avec des tirs de mortier d'artifice et des cocktails Molotov. Un jeune homme a été blessé à l'œil.

    Des affrontements entre plusieurs jeunes individus et des policiers ont éclaté dans le quartier sensible du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, le 24 octobre au soir. Les forces de l'ordre ont été appelées vers 23h30 pour un véhicule en feu, et sont tombées dans ce qui s'est avéré être un guet-apens, selon le commissaire de Mantes-la-Jolie.

    Comme l’indique BFM TV en se référant à une source policière, les fonctionnaires ont essuyé des tirs de mortier d'artifice et des jets de cocktails Molotov.

    ​Les policiers ont répliqué avec leurs moyens, au lanceur de balles de défense (LBD), avec des grenades de désencerclement et des grenades lacrymogènes, pour ramener le calme.

    Ces affrontements n'ont donné lieu à aucune interpellation pour l'instant.

    Une enquête a été ouverte pour les chefs de «violences avec guet-apens, arme et en réunion», «participation à un groupement formé en vue de la commission de violences» et «outrages sur personnes dépositaires de l'autorité publique», a indiqué le parquet.

    Deux jeunes et un policier blessés

    Au cours de ces affrontements, un jeune homme a été blessé à l'œil. Sur les réseaux sociaux, une vidéo a rapidement été relayée montrant un jeune homme, l'oeil ensanglanté, présenté comme blessé par un tir de LBD. Une blessure qui serait à l'origine des affrontements avec la police, dénoncent plusieurs personnes ayant partagé la vidéo.

    Un autre a également été admis pour une blessure à la jambe. Du côté des forces de l'ordre, un policier a été blessé à la cuisse par un tir de mortier.

    Vague d’agressions contre la police

    Ce n’est pas la première fois que la police est attaquée dans des quartiers jugés sensibles. Les forces de l’ordre ont été ciblées à plusieurs reprises par des jeunes dans la soirée du 18 octobre aux Mureaux, dans les Yvelines. Deux policiers ont été blessés. Leur véhicule a été touché par des projectiles et des tirs de mortiers.

    Des policiers et deux bus ont été ciblés par une attaque au mortier d’artifice et des jets de pierres dans la ville de Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne. L’agression qui s’est déroulée dans la nuit du 13 au 14 octobre a provoqué d’importantes dégradations sur les véhicules.

    ​Une patrouille avait déjà été attaquée par une dizaine d’individus aux visages masqués dans la nuit du 4 au 5 octobre à Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne). Les fonctionnaires avaient été la cible de tirs de mortiers et d’un jet de pavé.

    Une attaque au mortier contre deux voitures de la police nationale et municipale s’est produite le 20 septembre dans le quartier sensible du Pavé Neuf de Noisy-le-Grand (Saint-Seine-Denis). En réaction, la maire LR de la ville, Brigitte Marsigny, a saisi le préfet.

    ​Une vague d’agressions dans les banlieues françaises a été enregistrée en mai dernier. Le commissariat de Boissy-Saint-Léger avait ainsi été attaqué avec des bouteilles remplies d’acide, des agressions contre des policiers ayant également eu lieu à Saint-Priest (Rhône) et à Goussainville (Val-d’Oise).

    Tags:
    émeutes, police, Mantes-la-Jolie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik